Toussaint : des pierres tombales osent la couleur

Que choisir lors d’un décès ? En France, la préférence va à la mise en bière : 60% des personnes préfèrent se faire inhumer plutôt qu’incinérer. Un chiffre qui donne des idées à certains. A Cauverville-en-Roumois, dans l'Eure, une entreprise s’est lancée dans la fabrication de pierres tombales colorées, façon d’illuminer un peu nos cimetières aux couleurs bien sombres.

Imaginer sa vie en couleurs jusque dans la mort, c'est maintenant possible. Avec une épitaphe très personnelle, il est possible de mettre une photo de famille ou de son fidèle compagnon sur une plaque en verre.

Un hommage local encore atypique et fabriqué à Boulleville dans cette usine de produits verriers. 

On part d'une photo basique qu'on nous envoie. Derrière, on la remet en forme et on la fait parvenir jusqu'au système de la machine.

Employé de Riou Glass

En plus d'être colorées, les pierres tombales et les plaques peuvent donc être personnalisées. 

Les prémices d'un projet 

10 millimètres d'épaisseur pour 50 kilos. La plaque est nettoyée, imprimée et plus tard chauffée à 360 degrés. La technique s'appuie sur le savoir-faire de l'entreprise euroise à la renommée internationale : Riou Glass

Normalement, on utilise ça pour les cabines de douche, pour les crédences de cuisine, ce qui nous permet d'avoir un produit qui dure dans le temps. Il n'y a donc pas d'altération par le soleil, la pluie et les intempéries.

Daniel Porte, directeur de Riou Glass VIP

Lancée cette année, la production reste anecdotique avec seulement quelques commandes, mais ce chef d'entreprise espère bien se faire une place dans le secteur funéraire. 

Si l'entreprise se lance dans ce domaine, c'est pour changer les mœurs encore bien présents en France. Ce type de modèle colorée convainc à l'étranger pour Daniel Porte, le directeur de Riou Glass VIP.  "Si l'on se réfère à des pays comme le Mexique par exemple, on voit beaucoup de couleurs sur les tombes. Là, on a un côté couleur qui se marie très bien à l'aspect chic du verre.

Un public à convaincre 

Ces objets plus modernes et originaux sont destinés à un public bien ciblé. Renald Sebire est conseiller funéraire, pour lui il faudra du temps avec de pouvoir convaincre tout le monde de ces nouveaux designs. 

Les jeunes sont tout de suite plus attirés vers la nouveauté et la couleur. Les générations que sont les parents et les grands-parents vont pour le moment se pencher plus facilement vers du classique avec le granit.

Renald Sebire, conseiller funéraire 

Avant d'ajouter. "Les jeunes ne s'occupent pas vraiment des cercueils, on tente d'amener ces nouveaux produits pour les attirer un peu plus." Pour une plaque commémorative, il faut compter environ 270 euros. Pour une stèle en verre, les prix oscillent entre 5000 et 6000 euros. Un nouvel avenir peut-être pour le marché du secteur funéraire.