Un homme meurt après une chute en parapente à Osmoy-Saint-Valéry

Publié le

Un sexagénaire est mort après une chute en parapente ce mardi 24 janvier 2023 à Osmoy-Saint-Valéry, en Seine-Maritime, sur un spot bien connu des amateurs de vol libre.

Il était environ 15h10 lorsque le drame s'est produit à Osmoy-Saint-Valéry, entre Dieppe et Neufchâtel-en-Bray. Un homme de 62 ans, domicilié à Rouen, est mort après une chute en parapente, sur cette aire d'envol bien connue des adeptes de la discipline. Selon les informations de Paris Normandie, le parapentiste aurait effectué un demi-tour avant de heurter de plein fouet la paroi.

La victime aurait-elle fait un malaise au tout début de son vol ? L'hypothèse est avancée par les secours dépêchés sur place. Les pompiers de Dieppe et de Saint-Vaast d'Equiqueville et une équipe du SMUR sont intervenus. Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer les circonstances précises de l'accident, une autopsie sera aussi réalisée dans les prochains jours. 

Deuxième décès en un an et demi

L'accident mortel de ce début d'année n'est pas sans rappeler celui qui s'était produit au même endroit il y a un an et demi. Le 22 juillet 2021, un parapentiste de 44 ans perdait la vie dans une chute de plus de 20 mètres après avoir percuté une paroi. 

Si le grand nombre de décès recensés dès la mi-juin en France laissait présager un année noire pour le monde du parapente, le bilan 2022 est finalement le moins lourd de la dernière décennie. Neuf pratiquants sont morts l'an dernier contre douze en 2021, 17 en 2019 et même 22 en 2017, de loin l'année la plus sombre de la discipline dans le pays. En revanche, l'accidentologie est, elle, en plein boom. 698 accidents ont été recensés en 2022, soit 20% de plus qu'en 2015, année où s'était établi le pire bilan recensé par la Fédération Française de Vol Libre

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité