Tempête Ciarán : des vents jusqu’à 170 km/h attendus en Normandie, quelles précautions prendre ?

La tempête qui touchera la Normandie dans la nuit de mercredi à jeudi pourrait provoquer des chutes d'arbres et des inondations, alerte Météo-France. Sur le littoral comme dans les terres, certains gestes peuvent aider à limiter les dégâts.

La nuit du mercredi 1ᵉʳ au jeudi 2 novembre 2023 sera agitée, en Normandie. La tempête Ciarán, précipitation formée de l'autre côté de l'Atlantique, devrait atteindre les côtes françaises et provoquer des "phénomènes dangereux", notamment dans le Cotentin, selon Météo-France.

L'institut météorologique annonce des vents violents pouvant atteindre les 150 à 170 km/h sur les côtes de la Manche. À l'intérieur des terres, les rafales iront de 100 à 120 km/h. Tout le territoire de la Normandie sera donc touché par cette dépression d'une intensité peu commune, "parmi les tempêtes majeures" de ces dernières décennies selon Laurianne Batte, climatologue à Météo-France.

Les municipalités et les services de l'État prodiguent des conseils pour se protéger au mieux pendant la tempête, qui durera jusque dans la journée de jeudi. France 3 Normandie fait le point sur les bons gestes à adopter pour limiter les risques.

Éviter les déplacements

"L'enjeu principal sera le vent", explique Olivier Gaumont, directeur adjoint de Météo-France. L'un des risques principaux est notamment la chute d'arbres à cause des rafales. La présence de feuilles en cette saison facilite la prise au vent, et la terre rendue meuble par les pluies des derniers jours peut laisser place à des déracinements. Des chutes d'arbres risquent ainsi de se produire.

Il est donc recommandé par la préfecture de Normandie de limiter ses déplacements, en particulier au volant. Si un déplacement est impossible à éviter, il faudra rester vigilant et éviter le plus possible les routes de forêt, ou de garer son véhicule sous un arbre.

Les balades dans des zones arborées sont à proscrire à partir de mercredi soir et jusque dans la journée de jeudi. La Ville de Dieppe (Seine-Maritime) fermera par exemple ses parcs publics jeudi, a-t-elle annoncé sur X (ex-Twitter). Météo-France rappelle en outre qu'il ne faut jamais essayer de traverser les zones immergées.

Protéger son domicile

Météo-France recommande aux personnes vivant près du littoral de la Manche de fermer leurs portes-fenêtres et leurs volets. Les objets dans les jardins et le mobilier d'extérieur doivent être rangés dans des espaces clos si possible ou attachés pour éviter qu'ils ne s'envolent. Ainsi, il vaut mieux mettre à l'abri tables de jardin, trampolines, pots de fleurs et autres objets susceptibles de s'envoler.

La municipalité du Havre (Seine-Maritime), à titre d'exemple, conseille de rentrer les conteneurs de déchets pour "éviter que leur contenu ne se répande au sol" et de "s’assurer que tout échafaudage, barrière ou clôture provisoire soient solidement arrimés".

Rester éloigné de la mer et du littoral

Prendre la mer dans la journée de jeudi est à proscrire, les perturbations pouvant provoquer une agitation de la mer jusque dans l'après-midi de jeudi. Ce mardi dans l'après-midi, la compagnie maritime Brittany Feries étudiait la possibilité de mettre à l'arrêt sa liaison entre le port de Caen-Ouistreham et l'Irlande le temps des intempéries.

De même, les balades sur le littoral sont à éviter. Au Havre, l'accès à la promenade de la digue-nord sera interdit durant toute la durée des intempéries.

Au port de Granville (Manche), la capitainerie et les marins sur place œuvraient ce lundi pour éloigner le plus possible les appareils amarrés les uns des autres, ce afin d'éviter les collisions en raison des vagues.

Se tenir informé

Les services de secours s'attendent à être mobilisés dans la nuit de mercredi à jeudi. Il est important de rester informé de la fermeture éventuelle de routes ou sur les phénomènes de submersion marine, l'agitation de la mer pouvant provoquer des inondations. La préfecture régionale conseille ainsi de surveiller la montée des eaux et de protéger les biens qui peuvent être inondés.

"Sans commune mesure" avec la tempête de 1999

Même si Météo-France s'attend à un phénomène météorologique d'ampleur, la tempête Ciarán sera beaucoup moins forte que celle de 1999, informe Laurianne Batte, climatologue de l'institut. En 1999, "les tempêtes Lothar et Martin ont eu une intensité sera sans commune mesure avec les prévisions à date pour la tempête Ciarán", explique-t-elle. 

Les vents seront en effet beaucoup moins forts qu'en 1999 sur la majeure partie du territoire, et les rafales n'affecteront que 15% de l'Hexagone, contre près de 50% en 1999.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité