Veaux, vaches, cochons, couvées et races locales en fête au Dresny depuis 20 ans

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Tous les 4 ans depuis 20 ans, on y fête la vache nantaise et toutes les races locales lors d'un grand rassemblement sociétal de 3 jours. Ceux qui viennent ont déjà engagé leur transition écologique et économique. Où est-ce ? Au Dresny Plessé, en Loire Atlantique. Immersion.
 

Par Rémi Mauger & CG

De quoi l’agriculture est-elle le nom ?

Le genre le plus couramment pratiqué depuis l’après-guerre est désormais appelé conventionnel. Lorsque la pratique agricole est naturelle ou biologique il faut le préciser. C’est dire s’il y a quelque chose qui cloche dans le système.
L’agriculture moderne a plus d’un vilain défaut. Menée tambour battant, elle a conduit à un double phénomène de concentration et de spécialisation. Miracle : les fermes étaient devenues des exploitations agricoles productives, intensives et uniformes.
 

C’est ce modèle qui est aujourd’hui largement remis en cause avec le retour de l’agriculture dite paysanne.
Elle se définit par quelques principes essentiels : le travail en lien étroit avec la nature, l’autonomie, la qualité des produits, le développement local…  Son objectif à la fois simple et ambitieux est de voir la campagne peuplée de nombreux paysans. C’est un enjeu économique et social.
Sur une même surface un grand nombre de fermes permet de produire davantage de valeur ajoutée qu’une seule grande ferme. C’est aussi bien plus d’emplois. Et d’un point de vue citoyen cela permet de maintenir un tissu rural vivant et un lien entre consommateurs et producteurs.
 

Y a 30 ans, parler de circuits-courts... on nous jetait des cailloux, on était des Indiens. Laurent Chalet


Depuis plus de vingt ans ce programme s’incarne dans un coin de France : Le Dresny, un village situé au nord de la Loire-Atlantique. Ses habitants, agriculteurs ou non, des centaines de personnes mobilisées,  y organisent La fête de la vache nantaise et des races locales. Quelques normands sont de la partie et il y a là-bas bien des idées à  glaner…  

Rémi Mauger et Carole Lefrançois s'y sont rendus en septembre dernier, immersion dans la fête et autour, en quatre reportages ci-dessous
 
Intervenants :
Cédric Briand Agriculteur
Laurent Chalet Agriculteur - président association Pas bête la fête
Lucien Heullin Eleveur
Mathieu Heullin Eleveur
Michel Oçafrain Président association Porc Kintoa
Michel Luquet Expert porcin

 

 

 

Michel Luquet, l'homme qui sauva les bons cochons


La fête de la vache nantaise et des races locales met en lumière des animaux rares et menacés. Mais  ce qu'elle raconte est aussi une aventure humaine. Elle illustre à point nommé la question de la relation homme/animal

L'agriculture intensive, par ses pratiques productivistes de sélection des espèces a sévèrement dégradé la biodiversité. En matière d'élevage, les porcs ont payé le prix fort, ne conservant que deux races jugées aptes aux systèmes industriels développés dans les années soixante. Il faudra attendre les années quatre-vingt pour que l'on commence à s'émouvoir du sort des races oubliées. Le ministère de l'Agriculture missionne l'Institut  technique du porc afin de recenser les espèces en voie de disparition. 

Quand on a fait de la sélection en France, sur le porc, on a tenu compte que de la croissance, de l'indice de consommation et de l'épaisseur de lard. On n'a pas tenu compte des caractères de qualité de viande. Michel Luquet

C'est le Normand Michel Luquet qui s'en charge et s'emploie bientôt à prendre des mesures de sauvegarde pour cinq races "retrouvées". Battant la campagne, arpentant les concours il est devenu incontournable au pays du Cul noir du Limousin ou du Pie noir du Pays Basque et plus encore du Porc blanc de l'ouest, assurément son favori, et dont il fut lui-même éleveur dans sa ferme cauchoise de Gonneville-la-Mallet. 

Rencontrer Michel Luquet c'est se souvenir du vieux compagnonnage entre l'homme et le cochon. 
 

Les races menacées d'abandon dans l'agriculture en France (INRA, 2014) :
© INRA, Véronique Gavalda
© INRA, Véronique Gavalda





La chèvre des fossés, ou le retour de la biquette relique


Dans la grande famille des animaux de la ferme voici... la chèvre. 
L’élevage caprin n’a pas résisté lui non plus aux sirènes de la sélection et de la standardisation. Deux races principales ont subsisté, beaucoup ont disparu. 
Celle que l'on appelait la chèvre commune de l’ouest n'est longtemps restée qu’un souvenir. Quelques petits miracles ont permis sa « renaissance » notamment grâce à un troupeau de chèvres à demi-sauvages établi dans les falaises de la Hague. 
La ténacité et la patience de zootechniciens et autres passionnés, la redécouverte quelques femelles ailleurs dans le Cotentin ou en Bretagne, le croisement des souches conduiront au retour d'une race dite relique bientôt rebaptisée Chèvre des fossés

L'appellation lui va bien, de même que l'on aurait pu choisir les talus pour désigner son environnement favori. Volontiers surnommée naguère la vache du pauvre elle valorisait les espaces incultes, y trouvait sa nourriture en les maintenant propres. 
Son retour en grâce soutenu par une association de sauvegarde et de promotion ne lui assigne pas d'autre mission : docile et rustique, on l'apprécie pour la qualité de son lait et son appétit de débroussailleuse naturelle. 

► en savoir plus sur la chèvre des fossés

 
Intervenants :
Yann Varin, Eleveur
Mathias Clémence, Président ASP Chèvre des fossés








 
Michel Bras, Michel Troisgros et Olivier Roellinger à la Fête de la Vache Nantaise 2018 à Dresny Plessé / © France 3 Normandie
Michel Bras, Michel Troisgros et Olivier Roellinger à la Fête de la Vache Nantaise 2018 à Dresny Plessé / © France 3 Normandie

Le sens de la fête 


Retour au cœur de la fête de la vache nantaise et des races locales. Vingt ans que ça dure et que ça s'enracine dans ce territoire entre Bretagne et Pays de la Loire. 
De nombreuses régions françaises y sont présentes avec leurs spécialités agricoles et gastronomiques mais ce n'est pas un salon de l'agriculture en plein air. 
L'esprit soufflant sur ce village du Dresny (44) invite à la réflexion, à la remise en question et au partage, au renforcement des liens entre producteurs et consommateurs. 
L'agriculture paysanne mise en avant ici ne manque pas d'ambitions : manger mieux grâce à des paysans heureux. 

Pour en témoigner des acteurs aussi nombreux que l'italien Carlo Petrini, le président fondateur de SlowFood (parrain de la fête), rien moins que les grands chefs français Michel Bras, Michel Troisgros et Olivier Roellinger, des journalistes engagés tel Périco Légasse, grand pourfendeur de la malbouffe ou encore Fabrice Nicolino, récent initiateur de l'appel "Nous voulons des coquelicots". Sans oublier Laurent Chalet, éleveur passionné de vaches nantaises ou bien ses voisins du Dresny avec leurs fameuses bretonnes Pie noir. 


 
Intervenants :
Hervé Mérand agriculteur
Laurent Chalet agriculteur
Michel Bras chef cuisinier
Périco Légasse journaliste Marianne
Fabrice Nicolino journaliste Charlie Hebdo




France Inter était là aussi pour la fête 2018 au Dresny le dimanche matin pour "On va déguster". Une émission à écouter et ré-écouter ci-dessous :
 

 
© Ben Kerckx Pixabay
© Ben Kerckx Pixabay

A propos des races locales, quelques liens utiles

Association pour la promotion de la race bovine nantaise www.vachenantaise.com
Union Bretonne Pie Noir www.bretonnepienoir.com
Association pour la sauvegarde et la promotion de la Chèvre des Fossés www.chevredesfosses.fr
Deñved ar vro – Mouton des Pays de Bretagne moutonsdebretagne.fr
Groupement des Éleveurs de moutons d’Ouessant www.moutons-ouessant.com
Association pour la valorisation de la race bovine Maraîchine et des prairies humides vache-maraichine.org
Association pour la défense et le développement de la Chèvre Poitevine www.chevre-poitevine.org
Syndicat des Éleveurs de porcs de la race Blanc de l’Ouest cmkerangueven@gmail.com
Association des producteurs de Poulets Coucou de Rennes volailles.renault@gmail.com
Association nationale des éleveurs de Porc Longué sjlb@orange.fr
OS Rouge des Prés www.maine-anjou.fr
Syndicat Saosnois lasaosnoise.webnode.com
Association des Éleveurs de la race bovine Armoricaine www.vache-armoricaine.org
Syndicat des Éleveurs de la race Froment du Léon  http://www.lafromentduleon.com/
OS ovine Bleu du Maine bleudumaine.fr
Conservatoire des races animales en Pays de la Loire crapal.fr
Conservatoire des ressources génétiques du Centre Ouest Atlantique www.cregene.org
Union pour les ressources génétiques du Centre www.urgcentre.fr
Centre de ressources génétiques de la région Nord-Pas-de-Calais www.enrx.fr
Conservatoire des races d’Aquitaine www.racesaquitaine.fr
Institut de l’élevage idele.fr
Institut du porc ifip.asso.fr
Fédération des races de Bretagne- GIE élevages de Bretagne www.races-de-bretagne.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Maromme : les syndicats proposent un autre plan social pour Novandie

Les + Lus

Les + Partagés