Charente-Maritime : le marais de Brouage en route vers le label "Grand Site de France"

Zone humide de 11.000 hectares située en Charente-Maritime, le marais de Brouage est un paysage riche qui doit être préservé. Les communautés de Rochefort-Océan et Bassin de Marennes se sont associées pour le faire classer "Grand Site de France". L'Etat vient d'appuyer ce projet.

Depuis 2016, la communauté d'agglomération de Rochefort Océan et la communauté de communes du Bassin de Marennes se sont associées pour préserver le Marais de Brouage, et le faire classer au titre des "Grands sites de France". 

Ce projet vient d'entrer dans une nouvelle phase, avec l'appui du ministère de la Transition écologique, nécessaire au lancement de l'"Opération Grand Site", comme l'ont annoncé ce mercredi 20 octobre les acteurs de ce dossier lors du 4e Parlement du marais.

Désormais, les porteurs de ce projet de labellisation devront soumettre un programme d'actions à la commission supérieure des sites, perspectives et paysages. C'est au ministre en charge de l'Environnement qu'il appartiendra finalement de se prononcer. 

Carte : le marais de Brouage et ses communes 

Qu'est-ce qu'un "Grand site de France" ? 

Le label "Grand site de France" appartient à l'Etat, il est géré par le ministère de la Transition écologique.

Son attribution est réservée aux sites bénéficiant d'une "très forte notoriété et d'une attractivité particulière", et, selon le code de l'environnement, "subordonnée à la mise en œuvre d'un projet de préservation, de gestion et de mise en valeur du site, répondant aux principes du développement durable."

Le label est décerné pour six ans. Actuellement, seuls 21 sites en sont dotés en France, dont trois en Nouvelle-Aquitaine : 

Le marais de Brouage, une zone humide à préserver 

Né de l'envasement du Golfe de Saintonge, le marais de Brouage est une zone humide de 11 000 hectares, dont 8 000 hectares de prairies.

Ce marais essentiellement doux abrite 1600 kilomètres de canaux et fossés, et a été modelé au fil du temps par les activités humaines, comme l'exploitation du sel et l'élevage extensif. Il regroupe 13 communes et abrite 24.000 habitants. 

Le marais de Brouage est déjà reconnu site Natura 2000 pour la protection de sa faune et sa flore. Les cigognes blanches y sont de plus en plus nombreuses depuis plusieurs années, profitant notamment de la présence d'une espèce invasive dont elles se nourrissent, l'écrevisse de Louisiane. 

Vidéo : replay de Cap-Sud-Ouest consacré au marais de Brouage (archives 2020) 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nature tourisme écologie patrimoine culture