• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Charente-Maritime : coup de colère de Benoît Biteau sur les réseaux sociaux

© Francetv
© Francetv

Benoît Biteau lance un cri d'alarme sur les réseaux sociaux. Cet agriculteur biologique installé en Charente-Maritime estime que de nombreuses exploitations agricoles bio sont menacées de disparition car les subventions européennes ne sont pas versées.
 

Par Valérie Prétot

Tout a commencé le 27 juillet, ce jour là, Benoît Biteau publie un post sur sa page Facebook.
C'est un cri d'alarme lancé sur les réseaux sociaux car pour lui, le compte à rebours a commencé.
Le 31 août prochain, sa ferme, Val de Seudre Identi’Terre, à Sablonceaux, sera en cessation de paiement.
© francetv
© francetv

Benoît Biteau pointe du doigt l’État, qui ne verse pas les aides européennes au bio depuis 2015 et il l'écrit sur sa page Facebook.

Dans 35 jours, si non paiement des aides dues par l’Etat à ma ferme, représentant un montant de 70 000 Euros pour les enjeux de: je serais en situation de cessation de paiement et je cesserai les activités de la ferme, avec mise en vente des animaux, des bâtiments, du matériel, et licenciement du salarié. Benoît Biteau, sur sur compte Facebook.


Le conseiller régional du Parti Radical de Gauche souligne que cela fait 3 ans qu'il n'a pas perçu les aides financières de l'Etat. Le manque à gagner s'élève, selon lui, à 70 000 euros.

L'auteur de Paysan résistant s'insurge pour les agriculteurs qui ont fait le choix du bio et qui sont délaissés par le gouvernement.

A  La Rochelle, la direction départementale des territoires et de la mer souligne que ces aides financières ne pourront pas être versées avant octobre, pour des raisons de lenteurs informatiques.

Benoît Biteau a crée une cagnotte en ligne intitulé "Maintien à l'agriculture biologique et projets de la ferme paysanne". sur la plate-forme participative leetchi.

Reportage : Valentine Leboeuf, Marion Ptak et Martine Sitaud.

Intervenants : Benoît Biteau, paysan agronome; Alain L'Heveder (à La Rochelle), Direction Départementale des Territoires et de la Mer
Coup de colère de Benoît Biteau sur les réseaux sociaux

 

Sur le même sujet

Accident - Limalonge - D948

Les + Lus