L'ancienne biscuiterie Brossard de Saint-Jean-d'Angély bientôt transformée en plateforme logistique ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Gérard .

La friche de l'ex-biscuiterie, berceau de la marque Brossard à Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime), a été rachetée par une société poitevine spécialisée dans la réhabilitation et la rénovation de bâtiments.

Abandonnée depuis 2013, un temps convoitée par la Ville, l'ancienne biscuiterie de Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime) s'est enfin trouvé un repreneur. Cette friche de près de 20.000 mètres carré située à la sortie ouest de la ville est désormais la propriété d'un aménageur promoteur poitevin. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. 

C'est donc une nouvelle vie qui se profile pour le berceau historique de la marque Brossard qui appartenait depuis 1999 aux Comptoirs du Biscuit. La société Athéna Conseils qui a signé l'acte de vente au printemps dernier, projette de transformer le site en plateforme logistique.

Une histoire et un cachet 

Aucun permis de construire n'a encore été signé mais plusieurs projets sont en cours d'étude. "Nous avons des contacts dans des domaines divers explique le gérant Thierry Février, mais on s'oriente sur des volumes d'entreposage, de stockage et de préparation destinés à la logistique." Plusieurs sociétés viticoles de cognac notamment ont déjà part fait par de leur intérêt, "mais pas que" indique Thierry Février qui ne souhaite pas en dire davantage. 

Athéna Conseils est spécialisée dans la réhabilitation et la promotion immobilière dans le grand ouest et la région parisienne. Elle mène notamment le chantier de rénovation de la clinique Sainte-Marie à L'Isle d'Espagnac (Charente). Elle a aussi à son actif plusieurs plateformes logistiques d'envergure.

Pour la réhabilitation de l'ancienne biscuiterie, le promoteur assure vouloir conserver le cachet des bâtiments. "Personnellement, je souhaiterais garder la tour de l'usine ainsi que la cuve où était stocké le chocolat" indique encore Thierry Février pour qui il était impensable de laisser le site à l'abandon. 

Cette usine a un cachet, une histoire, il fallait participer à sa résurrection.

Thierry Février, gérant d'Athéna Conseils

La ou les entreprises retenues pour occuper ce lieu emblématique du patrimoine angérien devraient être connues début 2023, mais elles seront "à taille humaine" assure la société poitevine. Si les potentiels clients le souhaitent, un raccordement ferroviaire pourrait même être envisagé. Réseau Ferré de France mène actuellement une étude sur la ligne de fret Bayonne-Cherbourg qui passe au pied du terrain.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité