La Rochelle : victime d’un amerrissage d'urgence en pleine mer, un pilote d’avion secouru

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lauriane Nembrot .

Ce dimanche, un pilote d’avion de tourisme a été victime d’un amerrissage forcé en pleine mer. Secouru au large de La Rochelle, l'homme d'une cinquantaine d'années avait décollé de Poitiers. L’avion, lui, a coulé en mer.

Dimanche dans la matinée, un avion de tourisme s’est abîmé en mer. À son bord, un seul passager, le pilote, un homme âgé d'une cinquantaine d'années. Selon la sous-préfecture de Charente-Maritime, le quinquagénaire avait décollé plus tôt dans la matinée de Poitiers.

En difficulté, il a lancé ses premiers "MAYDAY" à 10h20. Après avoir tenté de se poser à l'aéroport de La Rochelle puis dans un champs, il a été contraint de se poser en pleine mer. Pendant la manœuvre, l'avion aurait fait une pirouette avant de couler immédiatement.

Le pilote, conscient, a pu sortir de l'habitacle, avant d'être secouru en mer par un plaisancier. Il a ensuite rapidement été pris en charge par un plaisancier puis par les bénévoles du SNSM. Selon les secours, le pilote est choqué, en état d'hypothermie, mais indemne.

“La solidarité des gens de la mer”

Selon la cellule de communication du PREMAR, un crash d’avion de tourisme a été signalé ce dimanche aux alentours de 10h24. L’alerte a été lancée par le bateau de plaisance AEGIR, qui naviguait à ce moment-là à proximité du lieu du crash.

Quand il y a un accident et qu’on lance une alerte, c'est au navire le plus proche d’intervenir pour sauver la personne qui a besoin d’aide

La préfecture maritime et commandement en chef (PREMAR)

Embarcation la plus proche des lieux de l’accident, le navire ISEO s’est porté volontaire pour intervenir. “C’est la procédure en mer. Quand il y a un accident et qu’on lance une alerte, c'est au navire le plus proche d’intervenir pour sauver la personne qui a besoin d’aide”, précise la PREMAR ce dimanche. "C'est la solidarité des gens de la mer”.

Toujours selon la PREMAR, le pilote de l’avion est sorti de l’eau vers 10h32. Quelques minutes après, la navette 458 “Île de Ré” de la SNSM est venue prendre le relais. Une fois que le pilote a été transféré à bord de la navette de sauvetage, les secours ont rejoint la terre, destination l’île de Ré.

Le pilote admis au CHU de La Rochelle

Ça n’arrive pas tous les jours”, déclare la cellule communication du PREMAR. “Ce type de sauvetage après un crash d’avion n’est pas fréquent”. Selon les informations fournies par la PREMAR ce dimanche, les sauvetage en mer effectués par la SNSM concernent principalement des “bateaux en détresse”. 

Le pilote était à bord d’un Cessna. Ramené par les secours à Saint-Martin-de-Ré, il a été admis au centre hospitalier de La Rochelle. Pour l’heure, les raisons du crash sont inconnues. 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité