La Rochelle : le Belem en cale sèche pour les travaux d'entretien d'hiver

Le Belem en cale sèche dans le port de La Pallice à La Rochelle pour son entretien hivernal. / © Thomas Chapuzot/ France Télévisions
Le Belem en cale sèche dans le port de La Pallice à La Rochelle pour son entretien hivernal. / © Thomas Chapuzot/ France Télévisions

C'est un monument historique qui est entré dans le port de La Rochelle. Le Belem est en cale sèche pour un mois à La Pallice pour son entretien hivernal. Des travaux indispensables pour que le Trois Mâts, classé monument historique en 1984, puisse reprendre la mer pour une nouvelle campagne.

Par Christine Hinckel

C'est la deuxième fois que le Belem fait escale à La Rochelle pour son traditionnel entretien hivernal. Le célèbre navire-école était déjà venu en 2017.  Sans ce lifting hivernal, le célèbre Trois-mâts, construit au 19ème siècle, ne pourrait plus naviguer en toute sécurité.

"Le Belem à 123 ans. Il nécessite de passer chaque année en cale sèche."
Aymeric Gibet, commandant du Belem


Un mois de travaux incontournables chaque hiver

Les travaux de carénage vont durer un mois et coûter 300 000 euros avec une attention toute particulière portée à la coque en acier qui est régulièrement surveillée.
La coque en acier du Belem, vieille de 123 ans, nécessite un entretien régulier. / © T.Chapuzot/ France Télévisions
La coque en acier du Belem, vieille de 123 ans, nécessite un entretien régulier. / © T.Chapuzot/ France Télévisions

Grâce à cet entretien méticuleux, le Belem est le dernier des grands voiliers de commerce français du 19ème siècle encore naviguant. Il appartient à la Fondation portant son nom et est devenu le plus grand navire-école civil ouvert au grand public, le plus ancien du genre. En 30 ans, il a embarqué plus de 40 000 stagiaires qui ont vécu des navigations inoubliables en respectant les règles de la navigation à voile et de la vie sur un navire.

"Il s'agit de transmettre le savoir faire de la grande marine à voile. Quand vous mettez le pied sur le Bélem et que vous venez faire un stage, vous prenez l'habit d'un marin et vous apprenez à faire les gestes que faisaient les marins au 19ème siècle."
Christelle Hug de Larauze, déléguée Générale de la Fondation Belem


Les différentes vies du Belem

Avant de devenir navire-école, le Belem a eu plusieurs vies. Il a été construit à Nantes en 1896 et a navigué jusqu'en 1914 comme navire marchand sur les routes commerciales de l'époque, vers les Antilles et l'Amérique du Sud. Condamné par l'arrivée des bateaux à vapeur, le Trois-Mâts est vendu au Duc de Westminster qui le transforme pour en faire un yacht de luxe. Revendu à un autre aristocrate anglais, il servira à la navigation de plaisance jusqu'en 1949.
Au début des années 50, le bateau rejoint l'italie et devient navire-école après, notamment une modification de son gréement. il revient en France en 1979 et est donné à la Fondation Belem créée pour l'occasion en 1980. Le dernier grand voilier français à coque en acier est basé à Nantes et est désormais devenu une belle machine économique dotée d'un budget de trois millions d'euros par an.

Reportage d'Oliiver Riou, Thomas Chapuzot et Maud Coudrin :

Sur le même sujet

Les + Lus