Top 14: grâce à Jules Plisson, La Rochelle brille aussi à l'extérieur et bat largement Pau 13 à 44

Jules Plisson, l'élément phare du stade Rochelais sur la pelouse de Pau, le 4 janvier 2020. / © IROZ GAIZKA / AFP
Jules Plisson, l'élément phare du stade Rochelais sur la pelouse de Pau, le 4 janvier 2020. / © IROZ GAIZKA / AFP

Décidément, Jules Plisson s'épanouit depuis son arrivée à La Rochelle. L'ouvreur international a été le grand artisan du succès bonifié de La Rochelle (44-13) à Pau, le premier de la saison à l'extérieur, lors de la 13ème journée de Top 14, ce samedi 4 janvier 2020.

Par Avec AFP


Une offrande à son deuxième ligne Thomas Lavault pour le premier essai du match (13) et surtout une splendide interception d'un ballon entre Antoine Hastoy et Charlie Malié avant d'aller conclure lui-même (20): Plisson a illuminé son équipe qui, avec ce succès, grimpe provisoirement sur la troisième marche du podium de Top 14.
Le joueur de 28 ans, mis au ban cet automne par le Stade français et arrivé mi-novembre au Stade rochelais, a  également été quasi parfait au pied avec un six sur sept dans ses tentatives de pénalités et de transformations.
Les "Plisson, Plisson" qui s'étaient déjà fait entendre à Marcel-Deflandre pourraient s'amplifier dès le prochain match, contre Montpellier. 


Pau en difficulté

Pour la Section paloise, en revanche, l'année commence mal. Les hommes de Nicolas Godignon ont concédé leur quatrième défaite de rang, qui est aussi leur quatrième défaite à domicile pour seulement trois victoires.
Pau conserve sa dixième place au classement mais se doit de réagir très vite pour ne pas, selon la formule de son manager, devoir "regarder tout le temps derrière". Au programme des Palois qui n'ont plus gagné depuis quasiment deux mois, le 9 novembre à Bayonne (9-3), un déplacement à Brive puis la réception de Clermont.


Le renouveau du Stade Rochelais

Contre Agen (40-8) la semaine dernière, avec six essais et du jeu, les Rochelais version 2018/2019 avaient semblé de retour.
A Pau, ils ont confirmé ce renouveau dans la qualité du jeu, à l'image du troisième essai, conclu par Victor Vito (52) après une dernière passe de l'autre élément clef, le demi de mêlée Tawera Kerr-Barlow.
Pau, qui avait résisté, inscrivant un essai avec Samuel Marques avant la pause (20-10), a fini par sombrer: en témoignent l'essai de Jérémy Sinzelle grâce à l'interception d'une passe hasardeuse (63), ou encore ce cinquième essai inscrit par Pierre Aguillon alors que Thomas Berjon avait dans un premier temps été arrêté avant la ligne. Mais plus rien ne semblait pouvoir stopper La Rochelle, vainqueur avec le panache à Pau.

Depuis quelques temps, on est consistant en défense. La preuve en a été faite ce soir. Les Palois ont eu des opportunités, la possession et se sont cassés les dents sur notre défense. Pau avait des intentions mais a peu marqué. On venait avec des ambitions, on avait dit aux joueurs que ça pouvait être un match charnière. Ce soir, il y a eu la manière. C'est important de faire un tel match à l'extérieur. Pour la confiance, pour le groupe. C'est de bon augure.
Grégory Patat (entraîneur des avants de La Rochelle) 


Le prochain match de Top 14 du Stade Rochelais aura lieu le 25 janvier au Stade Deflandre contre Montpellier.

Sur le même sujet

Les + Lus