L'estuaire de la Gironde, un patrimoine naturel riche et fragile

durée de la vidéo : 00h01mn36s
Dans les marais près de Mortagne-sur-Gironde, les cigognes nichent et couvent leurs œufs. ©France 3 Nouvelle-Aquitaine

Les 25 km qui séparent Mortagne-sur-Gironde de Meschers-sur-Gironde sont parmi les plus beaux sur cette rive droite de la Gironde. Nous vous invitons à découvrir les trésors du plus grand estuaire d'Europe.

L’estuaire de la Gironde, le plus vaste d’Europe, est soumis aux marées océaniques, en mouvement perpétuel, il a dessiné des paysages uniques sur ce territoire. Eric Perrin part en compagnie de Raphaël Musseau, docteur en écologie qui mène des études pour protéger l'estuaire des impacts du changement climatique, pour découvrir ces espaces naturels aussi riches que fragiles.

Pour Raphaël et ses équipes de l’association Biosphère Environnement, le printemps est une saison importante, car elle est consacrée au suivi des cigognes, en pleine période de reproduction.

Pour bien profiter des paysages tout au long de l'estuaire, l’idéal est de les parcourir à vélo en empruntant la vélo-route du Canal des 2 mers, une piste qui relie Sète en Méditerranée, à Royan.

Arrivé sur le port de Meschers-sur-Gironde, Eric Perrin pousse les portes d’une ancienne cabane de pêcheur, c’est là que Lucie Frolet, une créatrice de meubles en bois, a installé son atelier.

Le temps d’un détour en Charente-Maritime, nous allons essayer de comprendre pourquoi l’estuaire de la Gironde impacte autant la vie de celles et ceux qui vivent ici.

► Retrouvez "Le temps d'un détour" en intégralité sur la plateforme france.tv