Maisons fissurées à Saint-Claud (Charente) : pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

Ils se sont réunis en fin de matinée au lieu-dit La Combe sur la commune de Saint-Claud en Charente Limousine. Leur revendication : que soit reconnu l'état de catastrophe naturelle sur leur commune et alentour, après des épisodes de sècheresse.

Les arrêtés reconnaissant l'état de catastrophe naturelle se succèdent et Saint-Claud ne s'y retrouve jamais. Voilà qui désespère et énerve tout à la fois le maire de cette commune de Charente Limousine. 

Pascal Dubuisson, sachant que d'autres communes alentour peinent également sur ce dossier, a donc proposé un rassemblement au lieu-dit La Combe pour que tous les maires concernés viennent déposer leur demande. "A force de recevoir des réponses négatives de l'État sur les catastrophes naturelles et les maisons fissurées, j'ai voulu faire bouger les choses en demandant l'appui des maires de Charente Limousine, qui se réunissent aujourd'hui pour eux aussi apporter leur dossier. On a des maires de communes qui ne sont pas encore impactées - mais qui pouraient l'être - en soutien avec nous, et surtout c'est pour apporter de l'aide à nos concitoyens qui se retrouvent avec ces dégâts sur leurs maisons devenues presqu'inhabitables. C'est tout une vie qui part pour des gens qui arrivent à la retraite et qui se retrouvent avec plus rien.

Comme l'illustre la photo ci-dessous, les fissures sont apparues depuis 2015 sur une dizaine de maisons de Saint-Claud, zébrant ici une façade, là le mur d'une chambre d'enfant. 

Pour Pascal Dubuisson, "il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités. Le sous-sol appartient à l'État et c'est un problème de sous-sol. La sècheresse, l'État n'y est pour rien, c'est mondial. Mais les assurances ne veulent pas bouger tant qu'on n'est pas en catastrophe naturelle. Et pourquoi certaines communes y ont droit, certains départements y ont droit plus que d'autres ?" Autant de questions posées au pied des maisons fissurées. 

La reconnaissance de catastrophe naturelle, comment ça marche ?

Lors d'une catastrophe naturelle (inondations, coulées de boue, sécheresse...), vous pouvez être indemnisés par votre assurance, sous réserve que ce risque soit inclus dans les risques couverts par votre contrat. Sous réserve aussi qu'un arrêté interministériel reconnaisse l'état de catastrophe naturelle, sur votre commune et pour la catastrophe à l'origine de votre préhudice. Ainsi 65 communes de Charente et de Charente-Maritime ont vu reconnu l'état de catastrophe naturelle sur leur territoire après les importantes inondations de février 2021. 

Des commissions étudient régulièrement les dossiers envoyés par les communes, se basant sur des données moyennes en hydrologie, des données géologiques, météorologiques etc. La sénatrice charentaise Nicole Bonnefoy a proposé une réforme du régime des catastrophes naturelles, texte présenté en première lecture au Sénat, puis à l'Assemblée en janvier 2020 selon le site du Sénat

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo intempéries