replay

Volailles, truffes et produits de fêtes : des foires grasses décisives ?

Gastronomie au menu du dernier Dimanche en Politique de 2023 en Limousin : à l'approche des fêtes de fin d'année, gros plan sur les produits régionaux qui se retrouvent sur de nombreuses tables de réveillon : volailles, truffes ou foies gras, les foires grasses s'annoncent décisives.

A l'approche des fêtes de fin d'année, Dimanche en Politique consacre sa dernière émisison de 2023 aux produits régionaux qui se retrouvent sur de nombreuses tables de réveillon : volailles, truffes ou foies gras.

Les foires grasses de Brive ont repris dans des conditions habituelles après plusieurs années marquées par le Covid ou la baisse de production à cause de la grippe aviaire. Ces rendez-vous gastronomiques sont des incontournables en Corrèze et retrouvent cette année une production normale malgré de nouvelles mesures de lutte contre la grippe aviaire.

Volailles, truffes et produits de fêtes : des foires grasses décisives ?

Pour en parler, Annaïck Demars reçoit : 

  • Jean-Luc Souquières, conseiller municipal à Brive délégué aux foires et aux marchés
  • Emmanuel Carbonnière, technicien avicole à la chambre d'agriculture de la Corrèze
  • Jean-Luc Viginiat, cuisinier membre des Tables Gaillardes et ancien président du syndicat des restaurateurs de Corrèze
  • Frédéric Serre, secrétaire de la fédération des trufficulteurs de Corrèze

Jean-Luc Souquières : "2023 est un très très bon retour à la normale, nous avons retrouvé notre calendrier avec 6 foires grasses et la clientèle est au rendez-vous, certainement un peu privée l'année dernière du faut du manque de production à cause de la grippe aviaire. Cette année l'engouement est énorme, on vient très tôt pour avoir ses foies, on les a même réservés pour certains et on peut aussi voir des gens arriver à 5h du matin !"

Cette année, l'engouement est énorme : on vient très tôt pour avoir ses foies, on les a même réservés pour certains. On peut voir des gens arriver à 5h du matin !

Jean-Luc Souquières, conseiller municipal de Brive en charge des foires

Sur le ras-le-bol de certains éleveurs à cause du confinement des bêtes décidé au niveau national suite à 2 cas de grippe aviaire dans le Nord début décembre : "Pourquoi vacciner et claustrer les volailles ? Parce qu'on est sur une année d'essai au niveau européen, explique Emmanuel Carbonnière, technicien avicole à la chambre d'agriculture de la Corrèze. Tous les ministres de l'agriculture se sont mis d'accord pour un essai de vaccination allant de début octobre 2023 à fin septembre 2024 avec des contrôles virologiques et sérologiques. Une fois l'expérimentation faite, on verra comment se comportent les animaux et après, on va pouvoir certainement sectoriser les mises à l'abri". 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité