• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Michel Moine défend ses dépenses sur France 2

Dans le reportage, Michel Moine fait découvrir à François Langlet les réalisations permises grâce à des investissements publics. / © F2
Dans le reportage, Michel Moine fait découvrir à François Langlet les réalisations permises grâce à des investissements publics. / © F2

Le maire d'Aubusson et ancien président de la communauté de communes Creuse Grand-Sud s'est longuement exprimé sur le déficit de la collectivité locale dans l'émission "L'Angle éco" de François Langlet, diffusée fin octobre.

Par Gwenola Beriou

Alors que Michel Moine reste particulièrement discret dans les médias locaux, refusant de s'exprimer sur l'affaire du déficit de Creuse Grand Sud et le suicide de l'un de ses administrateurs, il a accepté de se livrer sur France 2, dans le magazine économique "L'Angle éco" présenté par François Langlet.

Dans un long reportage d'un quinzaine de minutes, diffusé le 26 octobre et intitulé "Le déficit, ça Creuse !", le maire d'Aubusson se prête à une opération transparence.

Il emmène en voiture le journaliste, pour faire le tour des principales réalisations financées par l'inverstissement public en 16 ans à la tête de la commune : le musée de la Tapisserie (10 M€), la Maison de l'Emploi (4,6 M€), le Pôle Enfance (1,5 M€), la Scène Nationale d'Aubusson (1 M€ de budget annuel), la piscine intercommunale (10 M€) etc...

Michel Moine défend cette politique d'investissement, convaincu que la dépense publique a permis à Aubusson de rester dynamique, même si la commune a perdu un quart de sa population en 15 ans.

2500€ par jour


François Langlet en convient, impressionné par le nombre de commerces ouverts dans une commune de 3500 habitants.

Le journaliste souligne néanmoins que tous ces investissements ont été possibles grâce à la participation de l'Etat et des autres collectivités locales, notamment la communauté de communes Creuse Grand Sud, qui est aujourd'hui la collectivité la plus endettée de France par habitant.

François Langlet s'est d'ailleurs livré à un rapide calcul : pour éponger ses dettes, la communauté de communes devra trouver 2500€ par jour... pendant six ans.

Sujet tabou


Le reportage aborde également le suicide du directeur des services de Creuse Grand Sud et la procédure judiciaire en cours.
Sur ce sujet, Michel Moine botte en touche, indiquant qu'il réservera ses déclarations à la Justice, sur cette affaire.


VIDEO "Le déficit, ça creuse !" France 2

 

Sur le même sujet

la plus petite boulangerie

Les + Lus