VIDÉO. Bière : la récolte du houblon a commencé pour des bières fabriquées comme autrefois en Creuse

durée de la vidéo : 00h01mn48s
C'est unique en Creuse, une micro brasserie produit son propre houblon à Anzême près de Guéret : les bières au malt d'orge et de blé sont fabriquées en famille ! ©France Télévisions

C'est unique en Creuse, une micro brasserie produit son propre houblon à Anzême près de Guéret : les bières au malt d'orge et de blé sont fabriquées en famille !

En Creuse, comme partout en France, les brasseries sont nombreuses. Brasserie du plateau, brasserie de la Creuse ou encore Brasserie La 23, les options de dégustation ne manquent pas, mais il existe une exploitation qui a pour particularité de fabriquer également son propre houblon et elle se trouve à Anzême. 

C'est parti pour trois semaines de récolte intensive

Pour récolter la fleur de houblon, il faut prendre de la hauteur… Cette plante grimpante, cousine du cannabis, est cultivée depuis trois ans dans cette petite commune creusoise : deux cents pieds ou rhizomes grimpent à l’assaut des mâts, pour produire ce qu’on appelle le sel du brasseur, le fameux houblon ! 

C'est un petit peu l'épice du brasseur, et en plus de ça, il lui donne son côté amer, et il la protège puisque c'est un excellent bactéricide.

Toni Da Silva Costa Brasseur "La Kreuze"

France 3 Limousin

Cette bière est fabriquée sans intrant au niveau du houblon : "on est plutôt assez fiers de produire des houblons de cette qualité-là, sans aucun traitement, de manière complètement naturelle." 

Une année prometteuse


En Creuse, Toni et Adeline sont les seuls à cultiver le houblon pour élaborer leur propre bière à base de malt de blé ou d'orge. Cette année, la récolte s’annonce prometteuse pour ce couple de brasseurs : la pluie et le soleil ont permis la pousse de fleurs gorgées de résine, promesse de bières très parfumées. 

Ici, tout se fait à la main et en famille ! Toni s’occupe des fleurs et Adeline du brassin. Cette micro brasserie produit 12 à 15 000 litres de bières par an. 

La rentabilité est bonne selon ses propriétaires, car tout est recyclé et valorisé : le malt est utilisé pour les poules pondeuses et pour faire des substrats : "on a une sorte d'écosystème brassicole qui pivote autour de la bière et qui permet d'utiliser l'eau, de la recycler... 
Une fois par an, une bière de récolte au houblon frais sort des cuves, à déguster dès le 9 septembre. Mais toujours avec modération.