Ce que l'on sait de l'intoxication de La Souterraine

Vendredi 30 septembre 2016 au matin, une cinquantaine de personnes (48 enfants et 2 adultes) ont été pris de malaise après une séance à la piscine de La Souterraine (Creuse).  22 victimes ont été hospitalisées pour intoxication au gaz carbonique. 

Le nouveau centre aquatique de La Souterraine
Le nouveau centre aquatique de La Souterraine
Il est 10h15 vendredi 30 septembre 2016 lorsqu'à la fin d'une séance de piscine au centre aquatique de La Souterraine,  48 élèves de 6e du collège Raymond Loewy ainsi que 2 adultes sont pris de céphalées et de maux de ventre sur le chemin du retour vers leur établissement.

Cellule de crise


Immédiatement,  un centre opérationnel départemental est ouvert à la Préfecture de la Creuse. Un numéro de téléphone dédié est mis en place : 05.55.51.57.65
Les victimes sont alors  prises en charge dans le gymnase de la cité scolaire. Un poste médical avancé y est installé. Plusieurs équipes du SAMU et une dizaine d'ambulances sont envoyées sur place.

Dans un premier temps, l'état de santé des élèves et des deux adultes ne semble pas causer d'inquiétude.
En début d'après-midi, un nouveau communiqué de presse de la préfecture indique que 22 personnes ont été hospitalisées pa rprécaution : "10 enfants et 1 adulte ont été acheminés vers le centre hospitalier de Guéret, 7 enfants ont été orientés vers Limoges, 4 enfants vers Châteauroux, 18 enfants ont été restitués à leur famille." Aucun cas grave n'est a déplorer. 


Les causes


L'une des hypothèses porte sur des tests, effectués dans matinée sur le réseau d'assainissement de la ville et qui auraient pu provoquer des fumées qui seraient remontées dans les siphons de la piscine par les canalisations.
Sur le site du centre aquatique, la présence de vapeurs irritantes a effectivement été constatée. Des investigations sont menées par "l'autorité médicale" pour tenter de déterminer la nature du produit.

En milieu d'après-midi, cette thèse se confirme. Ce sont des émanations de gaz carbonique qui sont à l'origine des malaises. Un gaz carbonique qui a été propulsé lors du test du réseau d'assainissement et qui s'est propagé dans les vestiaires de la piscine à partir de 9h ainsi que dans le gymnase attenant. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter