Replay. Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats de Niort

© France Télévisions
© France Télévisions

En vue des élections municipales, la rédaction de France 3 Poitou-Charentes se mobilise et vous propose un premier débat entre les candidats, têtes de liste, qui se présentent lors de ce premier tour à Niort (Deux-Sèvres).

Par C.Hinckel et C.Hubert

Pendant 45 minutes, Laïd Berritane (France 3 Poitou-Charentes) et Vincent Hulin (France Bleu Poitou) animent les débats entre les différents candidats et têtes de liste à Niort, ce mercredi 11 mars à 21h50. Débat enregistré dans les conditions du direct.

Voici les noms des invités :
  •  Jérôme Baloge : membre du Mouvement Radical et maire sortant, il conduit la liste "Niort, tous ensemble" soutenue par La République En Marche et Les Républicains.
  • Jérémy Robineau : conduit la liste "Solidaires par nature" soutenue par la France Insoumise, le Parti Communiste, Ensemble ! et le Parti de Gauche 
  • François Gibert : conduit la liste "Niort Energie nouvelle". Une liste soutenue par le Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts et Place Publique et Nouvelle Donne.
  • Jean-Romée Charbonneau : conseiller municipal, conseiller communautaire, conseiller régional, il conduit la liste "Rassemblement pour Niort". C’est la cinquième fois qu’il se présente aux élections municipales à Niort.

Les thèmes du débat

Voici les principaux thèmes abordés au cours du débat :
- Les transports publics et la gratuité des bus / la mobilité (plan vélo)- L’éducation et le renforcement du pôle universitaire à Niort. 2.500 étudiants actuellement et une prévision à 5.000 étudiants d’ici 2028
- Les chantiers en cours (Port Boinot, La  Médiathèque, la piscine du Pré Leroy et l'aménagement du quartier de la gare )
- L'attractivité de la ville (centre ville et commerces et débat sur l’extension ou pas des zones commerciales)
- La lutte contre l’insécurité dans certains quartiers de la ville (Les quartiers du Clou Bouchet, La Gavacherie, Le Pontreau /  Extension ou pas de la vidéo-surveillance / La place de la médiation / Le renforcement ou pas de la police municipales – armée ou pas).
- La fiscalité (les candidats promettent-ils un stop fiscal ou pas ?)

Le débat entre les quatre candidats aux municipales à Niort

Niort compte 58.707 habitants et les électeurs niortais doivent élire 45 conseillers municipaux lors de ces élections municipales.

La gratuité des bus n'est pas remise en cause

Un point commun entre les quatre candidats qui briguent la mairie de Niort, aucun d'entre eux ne veut remettre en cause la gratuité des bus, instaurée en 2017 par Jérôme Baloge, le maire actuel. C'était une des ses promesses de campagne en 2014. Un point commun mais des différences d'appréciation quand à la mise en place de cette gratuité.
Pour François Gibert, le candidat écologiste soutenu notament par le PS, approuve cette gratuité mais il considère que la mesure n'a pas été appliquée de façon satisfaisante et efficace.

La gratuité n'est pas un moyen ou un but en soi. C'est un moyen pour transférer une partie des déplacements qui se font en voiture, polluants, sur le bus et le vélo et donc la gratuité est cet outil sachant qu el eprix du billet couvrait à peine 10% du prix. En revanche, si on ne l'accompagne pas d'une offre suffisante on a un demi-échec ou plutôt un échec c'est à dire 25% de fréquentation alors que des villes comparables font 85 ou 100%.

Des arguments partagés par Jérémy Robineau, le candidat soutenu notamment par la France Insoumise et le Parti Communiste, considère pour sa part que "la gratuité est une avancée sociale" mais qu'il faut améliorer le réseau des transports en commun.

En interrogeant les usagers, il y a un besoin que le bus passe plus tôt le matin, plus tard le soir, qu'il circulent le dimanche et que les plages horaires soient étendues.

Jérôme Baloge lui défend la mesure qu'il a mise en place en faisant remarquer qu'elle a été réalisée sans augmentation des impôts locaux et estime que la vitalité des entreprises niortaises permet de la financer avec la taxe transports.

Je ne suis pas un idéologue de la gratuité. A Angers, le tramway c'est très bien, à Paris, le métro c'est très bien mais ils n'ont pas les moyens de se payer la gratuité. Nous à Niort, dans une ville moyenne comme Châteauroux ou Libourne, on peut se permettre la gratuité car on a ce modèle là. Chacun doit être innovant en matière de mobilité.rendez-vous compte que dans la capitale de l'assurance voiture on a 1,5 millions de voyages en plus en bus qu'avant la gratuité.

La police municipale et ses missions

La sécurité est l'un des thèmes importants de cette campagne des municipales à Niort et notamment, la lutte contre le trafic de drogue qui s'est imposé sur la ville. Le maire sortant Jérôme Baloge en a fait une des ses priorités notamment en augmentant les effectifs de la police municipale et les armant de lanceurs de balle de défense (LBD) et en installant des caméras de vidéo surveillance.

On a pris le thème de la sécurité à bras le corps parce qu'avant c'était le grand tabou (...) pendant ce mandat on a renforcé et complété toute la chaîne de sécurité publique. On a renforcé la police municipale. On va renforcer et créer une brigade de nuit, une brigade canine. On a développé les moyens de défense et puis on a apporté la vidéo protection qu'on va également étendre.

Les candidats de gauche, Jérémy Robineau et François Gibert disent défendre "une autre approche" de la sécurité. Pour eux, la lutte contre les trafics doit être le travail de la police nationale alors que les policiers municipaux devraient avant tout mettre en avant leur rôle de médiation.

Nous voulons une approche plus dans la médiation que dans la répression.
Jérémy Robineau, tête de liste "Solidaires par nature" 

Les caméras de surveillance n'ont jamais été une solution pour prévenir le trafix de drogue. Les dealers se déplacent plus loin et c'est tout.
François Gibert, tête de liste "Niort Energie nouvelle"

Le candidat du Rassemblement National défend un point de vue totalement différent et fait des propositions à l'opposé tout en faisant un lien entre insécurité et immigration.

Il faut aller plus loin dans l'augmentation des effectifs de la police municipale armée et il faut une extension systématique de la vidéo surveillance notamment aux abords de Niort. Il faut un rôle de surveillance et de répression.

La deuxième partie du débat est consacrée à la problématique des chantiers entrepris dans la ville, à celle de la fiscalité et au thème de la formation avec la volonté affichée par le maire sortant de faire de Niort, une ville universitaire. La signature, par Jérôme Baloge, d'une convention avec l'Université Catholique d'Angers pour ouvrir une antenne à Niort est approuvée par Jean-Romée Charbonneau, le candidat du Rassemblement National qui souhaite que l'accent soit mis sur les filières techniques. Elle est contestée, en revanche, par Jérémy Robineau et François Gibert qui veulent donner la priorité à l'enseignement public en développant des partenariats avec l'université de Poitiers et de La Rochelle.

Voir le débat en replay

Débat Municipales 2020 NIORT

En prime time et sur Internet

Chaque mercredi, les débats seront diffusés en simultané et en prime time, à partir de 21h05. Au cours de chacune de ces soirées exceptionnelles d'une durée de 1h30, nous vous proposerons deux débats à suivre à la télévision et sur notre site internet.

Le programme des débats, par date à voir ou à revoir :

Mercredi 26 février :
- Poitiers. Replay sur le débat à Poitiers 
- Saintes. Replay sur le débat à Saintes 

Mercredi 4 mars :
- Angoulême. Replay sur le débat à Angoulême
- Cognac. Replay sur le débat à Cognac 

Mercredi 11 mars :
- La Rochelle. Voir le replay de ce débat ici.
- Niort (21h50)

Mercredi 18 mars :
- Villes à déterminer en fonction des résultats du premier tour.

 

Huit débats sur l'antenne de France 3 Poitou-Charentes

Une carte interactive

Sur tous nos territoires, nos équipes se mobilisent plus encore à l’approche des deux tours du scrutin municipal.
A la télévision, pour vous donner les clés des principaux enjeux, et parce que nous sommes un miroir de votre proximité, près de 300 débats sont diffusés sur vos antennes régionales, en première partie de soirée.
Pour vous connecter sur ces débats qui vous concernent qui vous intéressent en Poitou-Charentes, cliquez sur la ville de votre choix.
Accédez à cette carte, qui va se remplir au fil des semaines et des soirées. Vous y trouverez déjà les lieux et dates.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus