Envie de restaurant ? testez donc les 10 chalets spécialement ouverts à Sarlat jusqu'au 9 mai

Il ne s'agit pas de s'assoir et de se faire servir mais d'aller choisir ses plats à emporter parmi les propositions des 13 restaurateurs du sarladais participant à l'opération. Une bouffée d'oxygène pour ces professionnels qui prennent plaisir à retrouver leurs fourneaux et leurs clients.  

La tarte au chocolat et à l'orange sanguine, meringue au poivre que le chef périgourdin Maxime Lebrun propose ce jour-là au menu de sa cabane des restaurateurs sur une place de Sarlat alors que son établissement est fermé
La tarte au chocolat et à l'orange sanguine, meringue au poivre que le chef périgourdin Maxime Lebrun propose ce jour-là au menu de sa cabane des restaurateurs sur une place de Sarlat alors que son établissement est fermé © F3Périgord

"Ca me fait plaisir de les voir !" sourit Denis qui a commandé avec son épouse un menu complet à 22 euros au chef du restaurant gastronomique de La-Roque-Gageac O' Plaisir des Sens. "Pour moi c'est vraiment un geste de solidarité".

Laureen et Romain, un autre couple, ont eux opté pour une entrée chez un chef et un plat chez un autre. "On a pris un ceviche de cabillaud au Grand Bleu et une blanquette de veau O' Plaisir des Sens, on va se régaler" se réjouissent-ils. "C'est une très bonne idée et on tenait à les soutenir".

Ceviche de cabillaud, blanquette de veau et tarte au chocolat et orange sanguine, un menu gastronomique complet pour 24 euros
Ceviche de cabillaud, blanquette de veau et tarte au chocolat et orange sanguine, un menu gastronomique complet pour 24 euros © F3périgord

 

Cela fait maintenant plus de 5 mois que les restaurants sont fermés. Cette initiative lancée depuis le 2 avril par la mairie de Sarlat représente une réelle bouffée d'oxygène pour les professionnels. "On a fait un peu de vente à emporter pour les fêtes de fin d'année et pour la St Valentin, ça a bien marché mais après c'était quand même beaucoup plus calme en février et en mars" témoigne Bruno Marien le Chef d'O' Plaisir des Sens, un restaurant auréolé d'un Bib Gourmand dans le guide Michelin.

Avec son collègue et ami Maxime Lebrun, Chef du Grand Bleu à Sarlat, lui aussi distingué dans le guide rouge, ils partagent l'une des cabanes proposées par la mairie de cette cité médiévale du périgord noir.

"Comme la mairie ne proposait que 10 cabanes et qu'il y avait pas mal de restaurateurs, on a décidé d'en partager une pour deux. On prépare chacun nos plats dans nos cuisines, chacun fait son menu et les clients peuvent mixer" explique Bruno Marien.

Les Chefs périgourdins Bruno Marien et Maxime Lebrun à la tâche
Les Chefs périgourdins Bruno Marien et Maxime Lebrun à la tâche © F3 Périgord

 

Ils s'estiment privilégiés de pouvoir retrouver leurs clients, leurs fournisseurs et leurs fourneaux.

"Ca fait plaisir de revenir dans notre cuisine, de sentir les odeurs, laver le sol, travailler, régaler nos clients. Le tout c'est d'essayer de créer de nouveaux plats et de s'amuser, innover et voir si ça marche ou pas. Là je fais un poulet cuit à basse température au curcuma et à l'estragon avec un tian de légumes confits et un ceviche de cabillaud carotte citronnelle avec chutney mangue ananas aux 4 épices"

Maxime Lebrun

 

Plutôt alléchant...

"Ca fait du bien au moral" ajoute Lydie Marien, "on revoit nos fournisseurs, nos petits producteurs locaux. Ce qui change bien sûr c'est la conception. Il faut que les clients soient aussi contents de manger à la maison qu'au restaurant, c'est ce qui est le plus compliqué".

A leurs stands, les chefs déconseillent le micro-onde pour réchauffer les plats. "A la casserole ce sera meilleur !" lancent-ils en confiant leurs paniers-repas.

Le village des restaurateurs devrait rester ouvert tous les jours, de 10h à 18h30 jusqu'au 9 mai sur la place du 14 juillet.

Voir le reportage de Ph. Niccolaï et B. Lasseguette :

Envie de restaurant ? 10 chalets spécialement ouverts à Sarlat jusqu'au 9 mai

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie cuisine économie