Coronavirus : pitié, pas de gants ni de masques jetables dans les poubelles à recycler !

Ils s'attendent à un véritable déferlement de gants et de masques jetables dans les semaines à venir. Les recycleurs savent qu'ils auront ces nouveaux déchets en masse dans les poubelles, et prient pour ne pas les retrouver dans le recyclable, ce qui ferait courir un risque à leurs agents.

Les gants et masques usagés ne doivent pas se retrouver dans les poubelles de recyclage
Les gants et masques usagés ne doivent pas se retrouver dans les poubelles de recyclage © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
Des millions, des dizaines, des centaines de millions de masques jetables, et de gants, vont bientôt inonder les poubelles françaises. Outre les irresponsables qui abandonnent par exemple leur masque jetable dans leur caddie après avoir fait leurs courses, et pour qui la cause est déjà perdue, la majorité des français va donc jeter ses masques dans ses poubelles. 
Le tri des matières fibreuses à Périgueux
Le tri des matières fibreuses à Périgueux © France 3 Périgords _ Bertrand Lasseguette

Le risque sanitaire est important pour tous les agents... Un masque jeté au recyclage, c'est 11 personnes exposées à un risque inutilement ! Alexandre Badoc, responsable de site entreprise Paprec

Et ces masques étant en papier, les entreprises de recyclage craignent que le réflexe soit de les jeter dans les poubelles de déchets à recycler. Or, bien que les agents soient protégés lors du tri, le risque de contamination n'est pas nul. Et la crainte est palpable parmi les 44 agents du site de Coulounieix Chamiers.

Ils rappellent donc les consignes : il faut jeter masques et gants dans un sac plastique fermé DANS LES ORDURES MÉNAGÈRES NON RECYCLABLES.
 
Les agents de tri redoutent la présence de masques ou de gants infectés dans les poubelles qu'ils doivent trier
Les agents de tri redoutent la présence de masques ou de gants infectés dans les poubelles qu'ils doivent trier © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Du relâchement

Une consigne d'autant plus importante que le réflexe du tri semble s'être relâché avec le confinement, et avec la fermeture des déchetteries (dont une bonne partie a depuis rouvert). Les agents de l'entreprise Paprec qui travaillent avec le Syndicat Départemental des Déchets de la Dordogne (SMD3) note ainsi la présence... d'à peu près n'importe quoi dans les sacs qu'elle doit recycler. Y compris, parfois, des animaux morts !

Des masques en papier recyclé

Une entreprise qui a connu un regain d'activité parallèlement au confinement. Au centre de tri de Périgueux, 1200 tonnes de matières fibreuses ont été triées rien qu'au mois d'avril. Une matière première très demandée en ce moment, puisqu'elle va servir notamment... à la fabrication de nouveaux masques jetables.
Les entreprises de recyclage craignent de voir des masques jetables dans leurs sacs ©France 3 Périgords
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société