Viticulture : L'Islandais Wessman veut concurrencer les vins de Bordeaux en investissant à Bergerac

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux
David Fourtout, à gauche, vient de vendre le Domaine des Verdots à l'islandais Robert Wessman
David Fourtout, à gauche, vient de vendre le Domaine des Verdots à l'islandais Robert Wessman © France 3 Périgords - Vanessa Fize & Bertrand Lasseguette

C'est un nom prestigieux du Bergeracois qui vient de changer de propriétaire. Róbert Wessman a racheté le Vignoble des Verdots. L'Islandais compte bien propulser ses vins de Bergerac sur des sommets internationaux jusque là trustés par les grands Bordeaux.

Les années passent, et ne se ressemblent pas. Le Domaine des Verdots, du nom de la rivière souterraine qui le traverse, appartenait à la même famille depuis 4 générations. Une famille aux racines plantées dans la vigne, puisqu'elle est originaire de Saint-Émilion.

Petit bijou bergeracois

Le beau patrimoine s'est agrandi au fil des années pour atteindre aujourd'hui 45 hectares de vignes, 19 hectares en blancs et 26 en rouges, une cave souterraine, un château, un chai de vinification, et des installations fraîchement rénovées. De quoi conforter une belle renommée acquise au fil du temps dans le petit monde des Bergeracois.

Toute la palette

Sur place, à Conne-de-Labarde, on produit les Clos des Verdots, Bergeracs rouges, rosés, blanc moelleux ou sec, et, en montant en catégories les Tours des Verdots, du Monbazillac et autres cuvées spéciales. Un domaine bien équipé, une gamme de produits variés souvent médaillés, et une stabilité familiale sous la houlette du patriarche David Fourtout arrivé aux commandes en 1992 et qui a largement contribué à monter la gamme des produits vers l'excellence.

Aujourd'hui, ou plutôt hier, mardi 26 octobre 2021, tout a changé. Le domaine vient d'être cédé à un Islandais d'origine, Róbert Wessman 

Wessman, futur grand nom des vins français ?

Que les puristes et les conservateurs se rassurent, l'homme n'est pas un néophyte de la viticulture, loin de là. En dépit de son pays d'origine et bien qu'il se soit constitué son patrimoine dans l'industrie pharmaceutique, c'est un passionné et un homme d'affaire. Pour asseoir sa position, l'homme voit large et loin. Pour le vin, il s'est orienté vers le haut de gamme, il a investi en Champagne où il a déjà lancé une cuvée "Wessman One".  Sa "Maison Wessman" est aussi propriétaire d'un vignoble de 36 hectares qu'il vient d'acheter dans l'Aude, du côté de Limoux, il est déjà présent en Périgord à Issigeac avec le vin Saint-Cernin et il complète donc sa carte avec cette jolie prise en Bergeracois et en Monbazillac.

Concurrencer les Bordeaux... à l'international

Sa Maison Wessman ambitionne de monter ses produits sur les plus hautes marches, et particulièrement ses Bergerac traditionnellement dominés par les tout-puissants Bordeaux, avec une devise : Réinventer la tradition, Redéfinir l'excellence. Pour cela, il compte sortir les Bergerac et Monbazillac du cercle régional et national un peu trop confidentiel où il sont parfois cantonnés et les faire rayonner à l'international. Pari ambitieux mais pas dénué de sens. Les qualités et les terroirs étant très proches, les vins de Bergerac peuvent parfaitement jouer les challengers.

Le futur de Fourtout

Quand à David Fourtout, il n'abandonne pas l'affaire. Il vient de racheter 10 hectares de vignobles à proximité, un vignoble à taille humaine qui lui suffira, à lui et à son épouse, pour assurer ses vieux jours. Même à taille plus modeste, il compte bien continuer à faire parler de lui dans le Bergeracois et ailleurs lorsqu'il commencera à commercialiser ses propres vins, d'ici deux ans.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.