Qui sommes-nous ? en Aquitaine

Lundi après le Grand Soir 3 et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Aquitaine

Le cèpe, une merveilleuse apparition à déguster lundi 9 octobre après le Grand Soir 3

© Patrick Glotin - Saison 5
© Patrick Glotin - Saison 5

Aux quatre coins de la Nouvelle-Aquitaine, en Italie et en Espagne, ce documentaire emmène le téléspectateur à la découverte de ce citoyen des bois, le cèpe, objet de convoitise.

Par France 3 Nouvelle-Aquitaine

Revoir l'émission

Le cèpe n’est ni un animal, ni un végétal et il développe auprès des scientifiques et des ramasseurs de champignons leur imaginaire.

Le cèpe est aussi plein de promesses.


Et les régions dont les sols en possèdent le mycélium, peuvent imaginer de nouvelles économies. Raffiné comme le caviar, la pibale ou la truffe, le cèpe, lui, s’offre à tous.

Synopsis

Les cèpes sont  de merveilleuses apparitions

dit Eric Audinet, éditeur Bordelais. Voici  qui en dit long sur  le traitement et le contenu de ce film. Parce que cette phrase évoque le regard de l’homme sur la nature et sa   fascination   lorsqu’ elle   le place face à son ignorance. Un film donc entre sciences, hypothèses et interprétations, de la preuve par 4, aux légendes et aux histoires les plus abracadabrantes.


Eric, improbable enquêteur, érudit et spirituel, nous emmène à la découverte de l’état balbutiant des connaissances scientifiques liées à ce carpophore, va à la rencontre de Jacques Ginberteau de l’INRA,  responsable des tentatives impossibles de domestication,  dévoile  les  implications sociales et  économiques de ce trésor de l’automne au contact des cueilleurs plus ou moins professionnels du Pays basque et jusqu’en  Creuse.  Il suit en octobre l’organisation du marché du cèpe de Villefranche sur Dordogne, visite  cette région de forêts d’Italie où les cèpes valent plus que le bois. Il nous mène également au Maroc, dans les forêts de chênes-lièges  du Nord du pays.

Mais aussi, Eric ne s’arrête pas à cette quête d’informations.  Il n’a qu’une seule idée en tête. Filmer en direct la pousse d’un cèpe. Intellectuel,  il s’intéresse à la  poésie et au mystère de l’apparition du cèpe, à son statut ni   animal, ni  végétal. Pourquoi tant d’attirance ? Et lorsqu’il en trouve un beau, dans sa forêt fétiche des Landes, sous les chênes qui bordent la rivière, il pose les 2 genoux  à terre et lui loue des prières.

Non seulement  film patrimonial,  ce film documentaire dispose également d’une dimension prospective en abordant par exemple le sujet du mycotourisme et de la mycosylviculture ou d’une cuisine à la vapeur des cèpes (sacrilèges !?) qui respecte les grandes qualités nutritionnelles de ce  champignon.

Un documentaire réalisé par : Patrick Glotin

Une coproduction Saison Cinq - France 3 Nouvelle-Aquitaine

Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée

 

 

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017