Qui sommes-nous ? en Limousin

Lundi après le Grand Soir 3 et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Limousin

Nazareth terre promise en Corrèze

Entre 1933 et 1935 une ferme du village de Jugeals Nazareth (19), a accueilli de jeunes juifs d'Allemagne et d'Europe Centrale qui fuyaient Hitler, voulant émigrer en Palestine pour y travailler la terre. / © France Télévisions - France 3 Limousin / Armoni Productions / Aller Retour Productions
Entre 1933 et 1935 une ferme du village de Jugeals Nazareth (19), a accueilli de jeunes juifs d'Allemagne et d'Europe Centrale qui fuyaient Hitler, voulant émigrer en Palestine pour y travailler la terre. / © France Télévisions - France 3 Limousin / Armoni Productions / Aller Retour Productions

Situé à quelques kilomètres de Brive-la-Gaillarde en Corrèze, le petit village de Nazareth a accueilli, au début des années 1930, l'un des rares kibboutz jamais établis en France.

Par France 3 Limousin

Initié par une organisation sioniste socialiste, cette implantation était destinée à former aux métiers de la terre, de jeunes juifs européens candidats au départ en Palestine alors sous mandat britannique.
À partir de l’été 1933, des centaines de jeunes gens français, allemands, polonais, autrichiens, et même russes et américains vont défiler dans ce petit village de 300 âmes.
Cette « ferme-école » surveillée de près par les pouvoirs publics nationaux et considérée avec méfiance par une partie des habitants du village, sera peu soutenue par les institutions israélites de France.
Victime de l’antisémitisme montant relayée par le sous-préfet de Brive et les articles de la presse d’extrême droite, elle prendra fin au bout de dix-huit mois en avril 1935.
Presque tous ces jeunes kibboutzniks corréziens iront en Palestine, échappant ainsi à la barbarie nazie. Une majorité d’entre eux rejoindra le kibboutz Ayelet Hashaar, à la frontière syrienne, où vivent encore leurs descendants.
Huit décennies plus tard, ces derniers reviennent en Corrèze pour retisser les fils de leur histoire.
C'est à travers eux, en France, puis en Israël, que l'on découvre cette épopée.

Documentaire : 52 minutes
Écriture et réalisation : Jean-Michel Vaguelsy

Coproduction : France Télévisions - France 3 Limousin /  Armoni Productions / Aller Retour Productions
avec la participation du CNC et le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

A lire aussi

Surf : des primes équivalentes pour les femmes et les homme