Bassin d'Arcachon. Après les tempêtes de novembre, y aura-t-il une pénurie d'huîtres à Noël ?

C'est du moins ce que craignaient les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon, en conséquence des tempêtes du mois de novembre quand le Banc d’Arguin a été coupé en deux et de nombreux parcs ensablés. Finalement, les huîtres seront bien de la fête grâce à une forte mobilisation des équipes jusqu'au bout, comme sur les ports de Gujan-Mestras, en Gironde.

Comme chaque année, c'est la même effervescence. Mais cette année, l'effondrement des parcs et les dégâts occasionnés par la tempête sont dans toutes les têtes. Il a fallu travailler et réparer et, ces jours-ci, dans les cabanes, on ne chôme pas, mais on retrouve le sourire.

Chez Laurent Bidart, c'est la dernière semaine de triage des huîtres sur le port de Meyran, à Gujan-Mestras. Il s'agit pour l'ostréiculteur de finir de préparer le stock de Noël : on nettoie, on calibre et on emballe.

La bonne nouvelle, c'est que les quantités sont satisfaisantes. Mais "les tempêtes successives ont entraîné du travail supplémentaire", et "du stress des équipages", assure Laurent. Pour autant, il semble satisfait : "on commence à voir le bout !"

Regardez le reportage de Franck Leconte et Ludovic Cagnato.

durée de la vidéo : 00h01mn27s
C'est du moins ce que craignaient les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon, en conséquence des tempêtes du mois de novembre quand le Banc d’Arguin a été coupé en deux et de nombreux parcs ensablés. ©France télévisions

CARTE. Port Meyran Est

La préparation des fêtes promet encore du travail sur le Bassin d’Arcachon pour satisfaire une demande qui va augmenter à l’approche du réveillon de Noël.