• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gironde : la candidature du chantier naval Couach retenue pour le renouvellement de la flotte de la SNSM

Le bateau des sauveteurs est trentenaire, et doit être changé d'ici 2022 / © France 3 Aquitaine
Le bateau des sauveteurs est trentenaire, et doit être changé d'ici 2022 / © France 3 Aquitaine

Le chantier naval Couach, basé à Gujan-Mestras est le seul candidat retenu auprès de la SNSM,  qui prévoit le renouvellement d'au moins 70 bateaux sur une période de dix ans. Le contrat devrait être signé dans les prochains mois

Par MK avec Candice Olivari

La SNSM renouvelle sa flotte. Et sur tous les candidats, c'est une société girondine qui est la dernière en lice. Le chantier naval Couach de Gujan-Mestras devrait signer le contrat dans les mois à venir,  et aura donc pour charge de fournir 70 nouveaux navires aux Sauveteurs en Mer, dans un délai de dix ans. 
 

Une flotte homogène

Des bateaux tout neufs, équipés d'écrans et d'appareils plus modernes. Et surtout, la nouvelle flotte, réalisée par un seul constructeur au lieu d'une vingtaine pour la précédente, sera homogène. Une façon de limiter les coûts liés à la maintenance.



Une fois l'affaire conclue, c'est donc Couach qui sera tributaire des dons effectués par la SNSM. Un choix réalisé au terme d'un "travail approfondi de réflexion sur sa flotte du futur", annonce le communiqué de la SNSM. "Les finances reposent à 80% sur les dons des particuliers rappelle Dominique Lalé, en charge de la flotte de la SNSM en Gironde". 

 

Il fallait avoir une entreprise qui ait les reins suffisamment solides pour se permettre un programme industriel.

 

Un bateau de trente ans

Au Cap-Ferret, les sauveteurs de la SNSM qui naviguent entre Contis et Hourtin auront un nouveau navire à l'horizon 2022. L'actuel canot tout temps, bien qu'aux normes, commence à montrer des signes de fatigue. Et pour cause, il accusera bientôt ses trente ans. 


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
Gironde : le chantier Couach assurera le renouvellement de la flotte de la SNSM



"Les joints des vitres sont vieillis maintenant, explique Luc Arsonneaud, nageur bénévole à la SNSM. (…) on se demande si elles vont tenir, si l'eau ne va pas rentrer à l'intérieur comme c'est arrivé récemment aux Sables d'Olonne.

On se pose des questions sur notre motorisation aussi qui est vétuste. Les moteurs vont très bien, mais ils sont très vieux".
 

Visibilité à 360 degrés 


Le futur NSH, le navire secours hauturier, sera doté d'une cabine avec une visibilité à 360 degrés, une plus grande plage arrière et un poste de pilotage de dernière génération. Il devrait coûter 1 millions d'euros, financés par les dons, la région et le département. 

Au total, sur l'ensemble du territoire français, la SNSM compte actuellement 41 canots tout temps, auxquels s'ajoutent 144 vedettes, 110 semi rigides, 91 jets-skis et 404 pneumatiques.  

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus