750 euros d'amende pour les chiens promenés sans laisse : une mesure pour "protéger les espèces dans leurs milieux naturels"

C'est une règlementation méconnue et pourtant importante pour les propriétaires de chiens. Du 15 avril au 30 juin, les chiens ont interdiction de divaguer en dehors des sentiers forestiers. Une mesure durcie cette année avec une majoration de l'amende, pour être bien sûre qu'elle soit respectée.

Depuis 1955, cet arrêté ministériel impose sa loi dans les forêts françaises au printemps : plus de chiens en liberté. Votre fidèle compagnon devra rester à portée de laisse. 

"Protéger les espèces dans les milieux naturels "

En cette période, la nature revient à la vie, le printemps sonne aussi le retour de la saison des amours. "Il y a beaucoup d’espèces qui sont en période de reproduction en ce moment : des oiseaux, des mammifères, mais aussi des reptiles. Il arrive que les chiens les détruisent" explique Paul Tourneur, chef de projet biodiversité à l'ONF. Cet arrêté vise avant tout à "protéger les espèces dans les milieux naturels" ajoute Johann Pagnier technicien forestier territorial. 

En plus, ajoute-t-il, "on tombe sur une période où il y a de plus en plus d’usagers qui viennent fréquenter à nouveau les forêts à cette période".

 "Beaucoup d’espèces qui vont nicher au sol"

En Gironde, dans les zones dunaires de forêt et les clairières, de nombreux oiseaux viennent nidifier. Ainsi, "dans ces espaces ouverts, on a la particularité d’avoir beaucoup d’espèces qui vont nicher au sol" explique Paul Tourneur,"contrairement aux espèces forestières qui sont plutôt dans la canopée". 

L'une de ces espèces les plus connues est l’emblématique engoulevent d’Europe, espèce endémique et protégée de Gironde.   "Si un chien les trouve au sol, il va les consommer et mettre en l’air toute une saison de reproduction des espèces.", poursuit-il.

"Il faut frapper au porte-monnaie"

Une mesure qui semble plutôt acceptée par les promeneurs rencontrés au Porge. Si aujourd'hui, ils avaient encore leur chien en liberté, ils comprennent l'ambition de cette règlementation.

Même si "en forêt habituellement, on la lâche" , dès le 15 avril, une promeneuse garantit se plier à la loi. Même attitude pour cette autre femme  dont le chien se tient fidèlement entre son mari et elle, sans laisse. "Il n’est pas en laisse, mais il ne divague pas", insiste-t-elle, fustigeant les gens qui ne savent pas éduquer leur chien. Le montant de l'amende lui semble sans équivoque :"si on ne frappe pas fort dans le porte-monnaie des gens, les gens ne font rien". 

Le rôle de l'ONF

Pour faire appliquer cette loi, les agents de l'ONF sont missionnés pour verbaliser. En tant que fonctionnaires d’état assermentés habilités à constater ces infractions au code forestier et au code de l’environnement, ils ont la possibilité de dresser les procès-verbaux. 

Pour l'instant, ils préfèrent souvent transiger et sensibiliser "La majorité du temps, on fait de la prévention et de l’information" insiste Johann Pagnier. Cependant, ne jouez pas avec le feu :  vous ne tomberez pas forcément sur lui.  

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité