CANDIDATS LÉGISLATIVES 2024 : qui sont-ils en Gironde et quels sont les enjeux ?

Douze circonscriptions en Gironde et des députés sortants qui repartent. Face à eux, des candidats expérimentés, mais pas que. La majorité présidentielle va tenter de conserver ces secteurs qui lui étaient quasiment tous acquis en 2017. Mais en 2022, l'hémorragie avait eu lieu. Quid du cru 2024 ?

Une surprise est-elle encore possible pour ce scrutin à venir ? Pour la première fois, le Rassemblement National est arrivé en tête des Européennes avec 28,88 % des voix dans le département. Une première dans cette terre girondine qui a souvent été à dominante rose avec quelques pointes de bleu pour la droite.
Déjà, le cru 2022 a changé la donne. Au soir du second tour, la majorité présidentielle domine toujours avec sept députés issus de ses rangs sous la bannière "Ensemble", trois députés sont issus de la NUPES et surtout le Rassemblement National sort pour la première fois vainqueur dans deux circonscriptions. 

Nouvelle campagne, mais pas pour autant nouveau casting pour les circonscriptions de Gironde dont voici les grandes lignes.

Pour connaître vos candidats, choisissez la circonscription dont vous dépendez  ⇒

Voici la carte des circonscriptions et les candidats qui se présentent  : 

Première circonscription 

Député sortant : Thomas Cazenave, de la majorité présidentielle.
Celui qui est actuellement ministre délégué chargé des Comptes publics du gouvernement Attal remet son mandat en jeu. Il a repris le chemin de la campagne dès le lendemain de l'annonce de la dissolution.
Il affronte cette fois-ci essentiellement la candidate du Front Populaire Céline Papin, adjointe au maire écologiste de Bordeaux, qui apparaît en bonne posture.
Le candidat RN est un habitué des campagnes sur Bordeaux et conseiller régional, Bruno Paluteau.

En 2022, peu de voix ont fait la différence : 8 723 voix d'écart et une mobilisation en dessous des 50 % pour le duel du second tour qui opposait l'actuel ministre à une candidate de la Nupes qui n'est plus présente cette année. 

  • Thomas Cazenave (Ensemble pour la République)
  • Céline Papin ( EELV - Nouveau Front populaire)
  • Bruno Paluteau (Rassemblement national)
  • Béatrice Pomarel
  • Virginie Tournay (Reconquête)
  • Fanny Quandale (Lutte Ouvrière)

Deuxième circonscription 

Député sortant : Nicolas Thierry EELV, NUPES
Les électeurs du centre-ville ont choisi pour la première fois un député écologiste, après avoir porté un maire écologiste à la tête de la ville en 2020. Nicolas Thierry repart sous la bannière Front Populaire. Face à lui, le 30 juin essentiellement une candidate de la majorité présidentielle Véronique Juramy qui a pour suppléante l'ancienne députée élue en 2017 mais battue en 2022 Catherine Fabre. 
Celle qui représente le RN est une jeune collaboratrice du groupe RN au Conseil régional, Flavie Fournier. 

En 2022, le député avait fait tomber l'ancienne député macroniste Catherine Fabre avec 2 436 voix d'avance. Le RN n'avait pas performé avec 5,21% des suffrages exprimés. 

  • Nicolas Thierry ( EELV - Nouveau Front populaire)
  • Flavie Fournier (RN)
  • Véronique Juramy (Ensemble pour la République)
  • Christine Errera (Les Républicains)
  • Yanis Iva
  • Guy Dupont
  • David Pijoan

Troisième circonscription 

Député sortant : Loïc Prud'homme, LFI.
Le représentant la Nupes, a été élu en 2017 avec son parti LFI. Il va affronter essentiellement Ariane Ary qui est investie par le Modem. Sur leur route, il y aura aussi Maryvonne Bastères, retraitée, sous la couleur Bleu marine  du Rassemblement National. Elle avait réalisé 10 % des voix au dernier scrutin. 

Il y a deux ans, Loïck Prud'homme avait battu une figure du Modem, Fabien Robert de plus de 7 000 voix, affichant le score de 59,27% des bulletins exprimés. L'élu Modem, chef de file à la Région, ne repart pas dans cette circonscription.

  • Loïc Prud'homme (LFI - Nouveau Front populaire)
  • Ariane Ary (Modem)
  • Maryvonne Bastères (RN)
  • Yacine Touzani
  • Nathan Minvieille-Larrousse
  • Cyrille Doumenge
  • Flora Savino
  • Jacques Guldner
  • Johan Giraud-Girard

Quatrième circonscription

Député sortant : Alain David, PS.
Alain David, figure socialiste de la rive droite, est l'ancien maire de Lormont. Il remet son mandat en jeu essentiellement face à la nouvelle députée européenne tout juste élue Julie Rechagneux, habituée des scrutins sur ce secteur. La majorité présidentielle propose la même candidate qu'en 2022 : Melissa Karaca. Le Modem a également investi un candidat Fabrice Moretti. Pour le RN, la toute nouvelle députée européenne Julie Rechagneux est de nouveau candidate.

En 2022, le député avait aisément effacé la candidate de la majorité présidentielle au second tour. Le Rassemblement national n'avait pas passé la barre du premier tour, représenté par celle qui est devenue députée européenne le 9 juin, Julie Rechagneux. 

  • Alain David (PS - Nouveau Front Populaire)
  • Fabrice Moretti - (Modem)
  • Julie Rechagneux - (Rassemblement national)
  • Jérôme Lambert (Les Républicains)
  • Anne-Isabelle Brivary

Cinquième circonscription 

Député sortant : Grégoire de Fournas, Rassemblement National.
Le vigneron du Médoc se représente, et va affronter entre autres une concurrente de poids : l'ancienne députée socialiste Pascale Got. Elle n'avait pas été présente en 2022, l'accord électoral de la NUPES ayant désigné un candidat issu des rangs LFI.

En 2022, Grégoire de Fournas avait battu le candidat de la Nupes Olivier Maneiro avec plus de 3 000 voix d'écart, marquant ainsi le territoire d'une empreinte bleu marine, territoire où le FN devenu RN a depuis plusieurs années cultivé l'ancrage de l'extrême droite.

  • Grégoire de Fournas  - (Rassemblement national)
  • Pascale Got - (PS - Nouveau Front populaire )
  • Stéphane Sence
  • Benoit Simian
  • Laurent Toussaint
  • Thierry Fagegaltier

Sixième circonscription

Député sortant : Eric Pouillat, majorité présidentielle.
Eric Pouillat a été élu pour la majorité présidentielle dans ce secteur de l'ouest de l'agglomération bordelaise. Il va remettre son mandat en jeu face entre autres à la candidate du Front Populaire, l'ancienne députée socialiste Marie Récalde, très implantée sur le secteur de Mérignac.
Enfin, il faudra compter sur Jimmy Bourlieux, secrétaire général du groupe RN au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et délégué départemental du parti de M. Le Pen. 

En 2022, la victoire s'est faite à 1 900 voix face à Vanessa Fergeau-Renaux candidate de la Nupes, d'origine socialiste.

  • Éric Pouillat - (Ensemble pour la République)
  • Marie Récalde - (PS - Nouveau Front populaire)
  • Jimmy Bourlieux - (Rassemblement national)
  • Jonathan Florit
  • Franck Bonhomme
  • Guillaume Perchet
  • Nicole Destouesse
     

Septième circonscription

Députée sortante : Bérangère Couillard, de la majorité présidentielle Ensemble.
Bérangère Couillard a eu ensuite un parcours au sein du gouvernement durant deux ans. Elle repart en compagne pour renouveler son mandat. Sur sa route, elle trouvera entre autres Sébastien Saint-Pasteur portant les couleurs du Front Populaire. C'est un élu de Pessac, vice-président du conseil départemental de la Gironde.
À noter la candidature d'une étudiante nouvelle en politique pour le Rassemblement national : Clémence Naveys-Dumas.

En 2022, Mme Couillard a battu Jean-Renaud Ferran qui portait les courus de la Nupes avec 2 000 voix d'écart.

  • Bérangère Couillard - (Ensemble pour la République)
  • Sébastien Saint-Pasteur (PS - Nouveau Front populaire)
  • Clémence Navey Dumas (Rassemblement national)
  • Christelle Cotton
  • Ousmane Thiam
  • Monique Orrato
  • Dominique De Witte

Huitième circonscription 

Députée sortante : Sophie Panonacle, élue sous l'étiquette Renaissance

L'élue de la majorité présidentielle Ensemble est reconduite pour cette élection qui concerne le bassin d'Arcachon. Candidat déclaré face à elle, Laurent Lamara du Rassemblement National, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine et agent immobilier sur le Bassin.  
Pour le Front Populaire, Marylène Faure, déjà dans la course avec la Nupes en 2022, sera candidate. Elle aura pour suppléant, le conseille régional EELV Vital Baude. 
En 2022, l'Arcachonaise avait gagné haut la main face au candidat RN Laurent Lamara avec plus de 10 000 voix d'écart.

  • Sophie Panonacle (Ensemble pour la République)
  • Laurent Lamara (Rassemblement National)
  • Marylène Faure (Front populaire)
  • Marie-Christine Cariès
  • Marc Morin (Les Républicains)
  • Céline Blut
  • Rémy Coste

Neuvième circonscription

Députée sortante : Sophie Mette, Modem,  majorité présidentielle.
Cette circonscription est gagnable pour la gauche qui a installé Corinne Martinez, élue socialiste du conseil départemental de la Gironde, dans le canton de la Brède.

Face à ces femmes, un artisan boucher, François-Xavier Marques, est candidat pour le Rassemblement National après avoir été précédemment dans les rangs de Reconquête !. 

En 2022, la députée sortante Sophie Mette a affronté Sacha André, LFI, candidat de la Nupes. Mais seulement 44 petites voix les avaient alors séparés. A noter qu'au premier tour, le RN de Damien Obrador talonnait le candidat de gauche . 

  • Sophie Mette (Ensemble pour la République)
  • Corinne Martinez - (PS- Nouveau Front populaire)
  • François-Xavier Marques (Rassemblement national)
  • Jean-Philippe Delcamp
  • Sylvie Mantel

Dixième circonscription

Député sortant : Florent Boudié, majorité présidentielle. 
La candidate Rassemblement National, Sandrine Chadourne, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, et aide-soignante repart aussi à la bataille.
Il y aura un représentant du Front populaire sous les couleurs de l'écologiste Pascal Bourgois

  • Florent Boudié (Renaissance - Ensemble pour la République)
  • Pascal Bourgois (EELV - Nouveau Front populaire)
  • Sandrine Chadourne (Rassemblement national)
  • Hélène Halbin (Lutte ouvriere)

Onzième circonscription

Députée sortante : Edwige Diaz du Rassemblement National.
La patronne du RN pour la région s'est depuis imposée comme une figure nationale du parti.  Elle repart et se retrouve face à Véronique Hammerer pour la majorité présidentielle qui repart elle aussi. Il y aura aussi une candidate du Front Populaire issu des rangs de LFI, Cécilia Fonseca. Elle a fait campagne sur la liste de Manon Aubry aux Européennes. 
 
Il y a deux ans, Edwige Diaz a installé le vote d'extrême droite au plus haut niveau du département avec 58,70 % des voix. Elle a alors sorti la députée Véronique Hammerer de la majorité présidentielle, prenant ainsi sa revanche de 2017.

  • Edwige Diaz (Rassemblement national)
  • Véronique Hammerer (Ensemble pour la République)
  • Cécilia Fonseca (LFI - Nouveau Front populaire)
  • Zina Ahmimou (Lutte ouvrière)

Douzième circonscription 

Député sortant : Pascal Lavergne, majorité présidentielle.
Le parti a reconduit la candidature de cet agriculteur de l'Entre-deux-Mers pour ce nouveau scrutin. Face à lui le 30 juin, il faudra compter sur le RN Rémy Berthonneau, assistant parlementaire d'un député de la Moselle. Ce candidat qui a grandi dans le Langonnais a fait campagne pour Debout la France et a eu des liens avec la Russie par le passé. Les deux hommes affrontent aussi une femme issue des rangs des Insousmis : Mathilde Feld, déjà candidate en 2022.

En 2022, Philippe Lavergne est passé de justesse avec moins de 200 voix d'écart sur Mathilde Feld de la Nupes. Au premier tour, il y avait plusieurs candidatures à gauche, à droite et à l'extrême droite. 

  • Pascal Lavergne (Ensemble pour la République)
  • Mathilde Feld : (LFI - Nouveau Front populaire)
  • Rémy Berthonneau (Rassemblement national)
  • Gabriel Landete
  • Richard Lavin (Lutte ouvrière)


►CARTE. Retrouvez les résultats des législatives 2022 dans votre circonscription

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité