• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

TOP 14 : d'abord bousculée par Grenoble, l'UBB s'impose finalement 47-31

L'ailier de l'UBB Leroy Houston lors du match de TOP 14 contre Grenoble, au stade Chaban-Delmas, à Bordeaux, le 23 février 2019. / © Thibaud Moritz / AFP
L'ailier de l'UBB Leroy Houston lors du match de TOP 14 contre Grenoble, au stade Chaban-Delmas, à Bordeaux, le 23 février 2019. / © Thibaud Moritz / AFP

Bordeaux-Bègles, malmené initialement par une équipe de Grenoble réaliste, a su inverser la tendance pour s'imposer avec le bonus (47-31) et asseoir sa position dans le Top 6 samedi à l'occasion de la 17e journée de Top 14. 

Par avec AFP

Déjà approximative lors de la venue d'Agen (25-17), un autre mal classé, l'UBB a évité le piège tendu par des Isérois en quête de points mais qui repartent bredouilles pour ne pas avoir su endiguer les vagues de Girondins, auteurs de sept essais, mais "loin d'avoir tout contrôlé", selon leur manager anglais Joe Worsley. 

"On a un peu surjoué face à une équipe qui envoie du jeu de partout," a reconnu l'ouvreur Matthieu Jalibert qui faisait son retour après un an d'absence. "On est tombé dans ce piège, sur quelques séquences, on a tenté des off-loads qui n'avaient pas lieu d'être. C'est un peu un manque de respect pour l'équipe adverse." 
 

Une défense d'abord inefficace 


L'épilogue de cette partie, avec cet écart final, était loin d'être écrit au quart du match quand le FCG menait logiquement 17-7 face à une défense locale en pleine opération portes-ouvertes. 

Tour à tour, Taufa (2e) et Nkinsi (12e) ont refroidi Chaban et on se demandait alors comment les hommes de Worsley allaient se défaire de ce promu joueur.
 

L'UBB passe devant avant la pause 


Il s'en est d'abord remis à la vista de Radradra (6e), roi de l'incertitude et des offrandes plus ou moins bien senties. Après avoir manqué deux touches et égaré quelques ballons, l'UBB a retrouvé son rugby avec Nabuli à la conclusion (22e) puis Amosa en force avant la pause (21-17). 

Elle n'a pas décéléré au retour des vestiaires, envoyant Buros (44e) à son tour derrière la ligne avant que Radradra, après s'être extirpé d'un ruck, n'offre à Roumat le cinquième essai (49e).
 

"Une mauvaise entame de 2e mi-temps" pour le FCG 


"C'est toujours un peu le même problème, avec une mauvaise entame de 2e mi-temps", a pesté l'entraîneur visiteur Stéphane Glas qui a constaté "un manque de jus, de fraicheur, on sentait qu'on avait du mal à se déplacer, à bouger, avec un manque d'activité". 

La prise de score était nette (33-17), la suite un peu moins linéaire. Un essai de pénalité (57e) est venu sanctionner la domination en conquête des Bordelais face à des Grenoblois qui ont profité du sang neuf injecté pour refaire un peu surface et réduire l'écart par Rasolea (65). 

Dans une fin de match échevelée, avec nombre de turnovers, chaque équipe a marqué un essai, d'abord Bordeaux par Houston (71) avant que Saseras ne vienne clore les débats dans l'en-but local juste avant la sirène pour adoucir un peu plus la pilule. 
 

Sur le même sujet

Procès bébé secoué

Les + Lus