Vacances gâchées, argent perdu : attention aux arnaques à la location saisonnière

Certains escrocs tentent de se faire passer pour des loueurs afin de subtiiliser de l'argent à leurs victimes.

Une photo ne suffit pas à déterminer la légitimité d'une annonce...
Une photo ne suffit pas à déterminer la légitimité d'une annonce... © F3
Le printemps a cette année un goût particulier, comme un parfum de liberté souligné d'un soupçon d'excitation. Alors, c'est avec appétit que les Français préparent un été déconfiné, résolument décidés à se faire une place au soleil pour quelques jours ou quelques semaines.

Mais attention à ce que ce bel élan ne débouche pas sur un cauchemar, car en cette période de réservations les escroqueries fleurissent sur internet. 
Stéphanie Lambert, depuis le Bouscat près de Bordeaux, gère une agence de location en ligne, elle a reçu des coups de téléphones bien alarmants dernièrement: " Un escroc dont j'ignore l'identité a récupéré sur mon site les photos d'un bien. Il a fait un copié-collé du texte de description et a créé une annonce sur un célèbre site de petites annonces. Je ne m'en suis absolument pas rendu compte jusqu'à ce qu'une dame me téléphone pour me demander si c'est moi qui louais cette maison. [...] Elle est remontée jusqu'à moi en faisant des recherches sur internet car elle avait des doutes, le pseudo-loueur n'étant pas capable de lui donner des précisions sur le bien."

Un autre monsieur m'a appelé plus tard, et là on est monté d'un cran : même annonce, sauf qu'il avait déjà versé 1700 euros d'accompte.
Stéphanie Lambert - SLM Vacations -


Bien heureusement pour ce monsieur, la banque a déterminé à temps que la transaction était suspecte et l'a bloquée. Mais Stéphanie Lambert craint que certains aient moins de chance.

Je pense qu'il y a d'autres victimes et qu'il faut faire de la prévention sur ce sujet. La scène que je ne veux pas voir se dérouler cet été, c'est que des gens arrivent à la porte de la villa alors qu'elle est déjà louée.
Stéphanie Lambert - SLM Vacations -
 

Voir cette publication sur Instagram

Croisons les doigts pour la saison estivale ! Et bonne chance à tous les acteurs du tourisme ! #tourism #tourisme #covid19 #ocean #location #plage #surf #lacanau #girondetourisme #nouvelleaquitaine

Une publication partagée par SLM Vacations (@slmvacations) le


Une situation fort déplaisante dans laquelle se retrouvent chaque année des familles qui croyaient passer de bonnes vacances après avoir payé un accompte conséquent.
Alors Stéphanie a écrit un article sur son blog pour alerter les locataires. Et elle ne s'est bien évidemment pas arrêtée là : les forces de l'ordre ont été prévenues et enquêtent désormais sur le dossier.

Les conseils des gendarmes

Un genre d'affaire auquel les gendarmes sont malheureusement habitués. Bien entendu les criminels sont poursuivis, mais mieux vaut en l'espèce prévenir que guérir : le lieutenant colonel Stéphane Rousseau, du groupement de gendarmerie de la Gironde, nous donne quelques conseils à suivre lorsqu'on cherche un bien sur internet..." Il faut d'abord être attentif à l'annonce. Si le prix est trop attractif, s'il y a peu de photos du bien, on est en droit de se poser quelques questions. D'autres éléments doivent nous alerter : une demande d'accompte supérieure à 30% sort du cadre habituel des pratiques des bailleurs, ou encore une demande paiement par mandat cash ou tout moyen qui ne permet pas d'identifier le bénéficiaire."

Ensuite, certaines précautions permettent de faire baisser drastiquement le risque d'escroquerie : systématiquement contacter le propriétaire par téléphone, passer par une agence de location identifée (certains font de faux sites sur internet), demander des photos supplémentaires du bien pour vérifier que la personne y a bien accès, exiger un contrat de location, et, enfin, ne pas hésiter à appeler la mairie ou l'office de tourisme local pour vérifier les informations.
Lieutenant colonel Stéphane Rousseau - du groupement de gendarmerie de la Gironde - 


Une injonction à la prudence qui concerne aussi les loueurs. En effet, les escrocs ont plus d'un tour dans leur sac : certains se font passer pour des locataires, font croire à leurs victimes qu'ils ont versé un accompte trop important et se font rembourser avant de disparaître dans la nature. Prudence, donc...
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine tourisme économie société vacances faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter