Charlotte Arnal traverse la France à pied pour le droit des animaux, étape à Limoges

Partie le 4 octobre 2019 de Montpellier, Charlotte Arnal, se donne un an pour traverser la France à pied pour faire changer les lois et donner de rééls droits aux animaux. 187 étapes, ce mardi 21 janvier 2020, elle est à Limoges, elle y reste jusqu'au 4 février.

Charlotte Arnal.
Charlotte Arnal. © Agence Annakin
109 journées de marche, 256 journées avant l'arrivée. On peut suivre au jour le jour la progression de Charlotte Arnal sur son site internet Humanisma. Elle est partie de Montpellier le 4 octobre 2019, arrivera à Paris le 4 octobre 2020. Une marche à travers la France pour faire avancer le droit des animaux.

Ce mardi 21 janvier 2020 la jeune femme de 37 ans arrive à Limoges. Elle restera en Limousin jusqu'au 4 février.

Le Limousin est un haut lieu en matière de droit animal. D'abord par l'existence à Limoges du diplôme universitaire de droit animalier et puis parce que c'est une terre agricole, avec des lycées agricoles dans lesquels on pourrait imaginer intégrer des cours de droit.


Durant ses deux semaines Charlotte Arnal a du pain sur la planche. Elle a tout d'abord un rendez-vous essentiel avec Jean-Pierre Marguenaud professeur de droit, spécialiste du droit animalier, c'est lui qui est à l'origine du diplôme de droit animalier dispensé à Limoges et unique en France.

Il est urgent d'obtenir la reconnaissance de la personnalité juridique de l'animal. aujourd'hui en France les entreprises ont une personnalité juridique, pas les animaux.

Elle souligne également l'importance de créer une police dédiée à la reconnaissance des infractions envers les animaux.

Créer du droit est important mais il faut également être capable de le faire appliquer.

Elle milite également pour la création d'un ministère de la cause animale. Et pour l'entrée dans la Constitution Française d'un article dédié à la protection des animaux. 

Charlotte Arnal a mis en pause son activité professionnelle, après des études de science et de commerce elle a créé son entreprise de communication spécialisée dans le développement durable. Une pause d'un an pour se consacrer au militantisme réfléchi. En rencontrant tous les acteurs du monde animal.

Durant son séjour en Limousin elle rencontrera également les dirigeants de PouleHouse, le lanceur d'alerte de l'abattoir Maurizio Garcia-Pereira. Elle a solicité des rendez-vous avec les députés limousins mais pour le moment seule Marie-Ange Magne (LREM) lui a proposé un rendez-vous. Elle attend également une réponse de la part de la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne pour une éventuelle rencontre.
 
Charlotte Arnal marche vers l'Assemblée Nationale
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature justice société politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter