Grand coup de peinture dans les collèges et lycées du Limousin pendant l’été

Publié le
Écrit par Franck Petit .

La période estivale est chaque année l'occasion d'effectuer des travaux importants dans les collèges et lycées de la région.

Certes les 115 élèves du collège de Crocq (23) devront attendre encore un peu pour réintégrer leur établissement. Un bureau d’étude a été choisi pour « dimensionner et quantifier » les travaux à réaliser selon Jean Luc Pierron, maire de la commune.

Ce collège est victime de problèmes de vétusté. Une étude a révélé des « désordres structurels ». Il ne pourra vraisemblablement pas rouvrir avant 2024. Ce cas est extrême.

L’été est traditionnellement la période au cours de laquelle les travaux de rénovation sont programmés dans les établissements secondaires. Les collèges sont gérés par les conseils départementaux.

En Haute-Vienne

10 millions d’euros sont investis chaque année par le conseil départemental de la Haute-Vienne.

Cette année, le collège Anatole France a bénéficié d’une enveloppe de 465 000 euros à Limoges. Jean Claude Leblois, président du département précise : « On a travaillé sur les salles de cours et la salle des professeurs pour améliorer l’acoustique et la finition. Nous avons aussi désamianté certains locaux. Nous cherchons à améliorer le confort tout en réalisant des économies d’énergie.»

La période estivale est chaque année l'occasion d'effectuer des travaux importants dans les collèges et lycées de la région. ©Annaick Demars, Nassuf Djailani, Sébastien Bugeaud

 

Dans les lycées

Le conseil régional de Nouvel Aquitaine gère de son côté les murs des lycées. Des investissements conséquents ont été réalisés cette année dans les établissements des trois départements limousins :

Haute-Vienne : 23 millions d’euros (voir le détail)

Corrèze : 14 millions d’euros (voir le détail)

Creuse : 26,7 millions d’euros (voir le détail)

A lui seul, le lycée Raymond Loewy (La Souterraine), va bénéficier de 13,89 millions d’euros. Il y a quelques mois, les lycéens et leurs professeurs s’étaient mobilisés pour dénoncer la vétusté de leur établissement.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité