• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limoges : la tension grimpe autour du squat des anciens locaux du CRPD par des migrants

Fin août le tribunal administratif a débouté la région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire des lieux, de sa demande d'expulsion des migrants. / © France 3
Fin août le tribunal administratif a débouté la région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire des lieux, de sa demande d'expulsion des migrants. / © France 3

Depuis mai, des migrants sont installés dans les anciens locaux du Centre régional de Documentation Pédagogique. Alors que le nombre d'occupants grimpe et qu'aucun dossier n'a donné lieu à une régularisation, le maire de Limoges dénonce une "situation de pagaille".

Par Justine Saint-Sevin

Le squat de l'ancien Centre régional de documentation pédagogique de Limoges établit depuis mai dernier cristallise toujours les tensions. Les locaux sont occupés depuis près de six mois par des familles de migrants accompagnées par le collectif  Chabatz d'Entrar qui a participé à l'aménagement de l'espace en lieu de vie. Face à l'augmentation des familles présentes et de dossiers de régularisation qui ne trouvent pas d'issues favorables le maire de Limoges, Emile-Roger Lombertie interpelle la région, propriétaire des lieux.
 

La région a fait le choix de ne pas vouloir les expulser et maintenant nous sommes dans une situation de pagaille et de non droit,


En août dernier, le tribunal administratif de Limoges avait rejeté la demande d'expulsion des migrants émanant de la région Nouvelle Aquitaine. Cette dernière avait motivé sa sollicitation par l'existence d'un projet de réhabilitation des locaux en pôle de formation sanitaire et social. Un projet pas suffisamment avancé pour ordonner l'expulsion des migrants selon le tribunal. 

Contacté par téléphone par nos équipes, la région n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Une réunion avec les différents parties aura lieu le 19 novembre prochain.
 
Limoges : la tension grimpe autour du squat des anciens locaux du CRPD par des migrants
Depuis mai, des migrants sont installés dans les anciens locaux du Centre régional de Documentation Pédagogique. Alors que le nombre d'occupants grimpe et qu'aucun dossier n'a donné lieu à une régularisation, le maire de Limoges dénonce une "situation de pagaille". - France 3 - Journalistes Kévin Gaignoux, Frédérique Bordes / Monteur Philippe Ruisseaux / Intervenants Emile-Roger Lombertie Maire de Limoges, Roger Normand Collectif Chabatz d'entrar

 

Sur le même sujet

A Arcachon, la cabane 52 se refait une jeunesse

Les + Lus