• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pierre Venteau, le nouveau député de la Haute-Vienne, souhaite mettre la ruralité à l'honneur

Pierre Venteau, ancien suppléant de Jean-Baptiste Djebbari. / © André Abalo - France 3 Limousin
Pierre Venteau, ancien suppléant de Jean-Baptiste Djebbari. / © André Abalo - France 3 Limousin

Jean-Baptiste Djebbari nommé secrétaire d'État aux Transports le 3 septembre 2019 : c'est donc son suppléant, Pierre Venteau, qui le remplacera à l'Assembléé nationale. Ce macroniste, originaire de Saint-Yrieix (87), dit vouloir rester proche de son territoire d'origine.

Par Ariane Pollaert

Un nouveau député pour la Haute-Vienne !

Le 3 septembre 2019, Jean-Baptiste Djebbari est nommé secrétaire d'État aux Transports. C'est, en toute logique, son suppléant, Pierre Venteau, qui le remplacera en tant que député de la 2e circonscription de la Haute-Vienne.

Légalement, Pierre Venteau doit encore attendre quelques semaines. Mais d'ores et déjà, ce macroniste à la fibre sociale se prépare à endosser le costume de député.  
 
© André Abalo - France 3 Limousin
© André Abalo - France 3 Limousin


Contrairement à Jean-Baptiste Djebarri, qui n'avait que peu d'attaches en Haute-Vienne, Pierre Venteau est l'enfant du pays. Originaire de Saint-Yrieix-la-Perche (87), l'homme politique est petit-fils d'éleveurs.

Âgé de 44 ans et père de trois enfants, le Haut-Viennois a été, durant un temps, inscrit au MJS, le Mouvement des jeunes Socialistes. Avant d'être propulsé au Palais Bourbon, il a été encarté à la CFDT, le syndicat souvent qualifié de "réformiste".

À sa permanence, une bonne surprise l'attend. Une lettre de la préfecture avec son prénom, son nom et sa nouvelle fonction. "Voilà un premier courrier avec la mention de député dessus, ça fait plaisir !", se réjouit Pierre Venteau.
 

Proche du territoire


Quand on lui demande quelle est "sa patte", le petit-fils d'agriculteur évoque d'emblée la ruralité : "la ruralité et les gens qui y vivent, le développement du territoire, c'est ça ma patte".
 

Bien sûr que je serais présent [en Haute-Vienne], autant que faire se peut. Mais je serais aussi présent à Paris : le job, il est aussi de faire la loi. (Pierre Venteau)


En acceptant le poste de député, Pierre Venteau sera obligé de quitter sa fonction actuelle au sein de la Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne. Il y occupe le poste de directeur général adjoint, tandis que son petit-frère, Bertrand Venteau, y est président

"Ca va être dur [de quitter la Chambre d'agriculture], ajoute le futur député, mais je vois que sur un certain nombre de dossiers, cette expérience pourra me servir."
 
Reportage Philippe Mallet et André Abalo.
Intervenants : Pierre Venteau / Jean-Luc Soury, directeur de Limdor.

Le quadragénaire se dit proche de la nature, mais ne fait pourtant pas de l'écologie son corps de bataille. Sur l'utilisation de produits phytosanitaires (pesticides, et herbicides), la Chambre d'agriculture, dont il fait encore partie, se positionne en faveur du maintien d'une agriculture conventionnelle.
 

Je suis un macroniste. Un macroniste écolo, mais un macroniste. Je suis sensible à l'environnement, aux gens. (Pierre Venteau)


Alors que l'homme politique visite la coopérative de producteurs de pommes Limdor, basée à Saint-Yrieix-la-Perche, des agriculteurs se réjouissent du remplacement de Jean-Baptiste Djebbari.
 

On est très contents d'avoir Pierre comme futur député. Il vient du monde agricole. Je n'ai aucun doute sur ses compétences. (Jean-Luc Soury, Directeur de Limdor)


Pierre Venteau a une date en tête : le 4 octobre 2019, jour de rentrée pour le nouveau député. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les urgentistes de Périgueux maintiennent leur grève

Les + Lus