• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rythmes scolaires : et si on en (re) discutait ?

© pixabay
© pixabay

Ce 20 juin 2017, les rythmes scolaires font leur retour à la Une de l'actualité dans l'académie de Limoges. La ville annonce une le lancement d'une consultation et le recteur tient un point presse. Semaine de 4 ou 4.5  jours, le débat est relancé !

Par Hélène Abalo

C'est l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron : la publication, à l'été 2017, d'un décret pour permettre aux communes de revenir à la semaine de 4 jours dès la rentrée. À l'occasion de sa prise de fonctions, le nouveau recteur de l'académie Daniel Auverlot tient un point presse ce 20 juin 2017 avec à l'ordre du jour : "l'adaptation des rythmes scolaires". La question est donc posée. De son côté la ville de Limoges annonce le lancement d'une consultation auprès des parents d'élèves.


Daniel Auverlot est le nouveau recteur de l'Académie de Limoges. Il était l'invité du 19/20 de France 3 Limousin.
Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Limoges

Pas de changement en septembre

Il n'y aura pas de changement dans les écoles de Limoges à la rentrée prochaine. Emile-Roger Lombertie souhaite "prendre le temps de la réflexion". Si changement il devait y avoir, ce ne serait qu'à la rentrée 2018-2019, une fois les acteurs éducatifs consultés.
 

4 ou 4.5 ?

Initiée en 2013 par le ministre de l'Éducation nationale de l'époque Vincent Peillon, la semaine de 4 jours avait été imposée aux communes entre 2013 et 2014. Une semaine d'école répartie sur 4.5 jours et des journées de classe plus courtes, assorties de TAP. Ces temps d'activité périscolaires sont à la charge des municipalités. Cette réforme, à Limoges, s'était accompagnée de grincements de dents concernant le financement de ces TAP notamment de la part des parents d'élèves qui réclamaient leur gratuité.
 

C'était mieux avant ?!

En 1972, une autre réforme avait bouleversé les écoles ► Le passage du jour de repos hebdomadaire du jeudi au mercredi !  

 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus