Grippe aviaire : suspicion de contamination d'un cinquième élevage des Landes, le premier en Chalosse

Un cinquième élevage des Landes pourrait avoir été contaminé par le virus H5N8 à Sort-en-Chalosse, dans les Landes. Les prélèvements ont été réalisés samedi soir. Par précaution, les canards ont déjà été abattus avant l'annonce des résultats.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © France 3 Aquitaine

La grippe aviaire H5N8 a-t-elle contaminé un cinquième élevage des Landes ? À Sort-en-Chalosse, les 2.000 canards d'un élevage ont été abattus ce dimanche 20 décembre car la présence du virus y était fortement soupçonnée, comme nous le confirme Marie-Hélène Cazaubon, présidente de la chambre d'Agriculture des Landes.

Le maire de Sort-en-Chalosse fait part du désarroi des éleveurs concernés, après être allé à leur rencontre : "se lever le matin, et voir son exploitation vide le soir, c'est terrible." 

Un abattage préventif 

Des prélèvements ont été réalisés samedi soir dans l'élevage en question, ils sont en cours d'analyse pour confirmer ou non la présence du virus. Dans l'attente des résultats, une zone de contrôle temporaire de 40 communes est mise en place autour de Sort. 

La préfecture des Landes vient de publier la liste des communes concernées par la zone de contrôle temporaire dans un arrêté. 

Alerter tous les éleveurs 

"Nous appelons les éleveurs à la plus grande vigilance, tout est fait pour surveiller la zone" réagit Marie-Hélène Cazaubon. La chambre d'agriculture des Landes a contacté les éleveurs indépendants, les autres ont été prévenus par leurs groupements. 

La commune de Montfort-en-Chalosse, située à proximité de Sort-en-Chalosse, alerte aussi ses administrés sur sa page facebook. 

Suspicion d'un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène dans la commune de Sort-en-Chalosse. Pour Montfort : ...

Publiée par Mairie de Montfort-en-Chalosse sur Dimanche 20 décembre 2020

Le premier élevage contaminé en Chalosse ? 

Les quatre premiers élevages contaminés dans les Landes se trouvaient tous dans le même périmètre, à Saint-Geours-de-Maremne, Angresse, et Benesse-Maremne. Mais ce n'est pas le cas avec ce cinquième élevage, qui se trouve dans une zone qui compte beaucoup plus d'élevages de palmipèdes, la Chalosse. 

La seule commune de Sort-en-Chalosse compte 17 élevages de canards, à titre principal ou secondaire. 

Etant donné cette densité des élevages, en fonction des résultats des analyses, les services du ministère de l'Agriculture et de la préfecture des Landes pourraient décider de procéder à l'abattage préventif d'autres élevages alentours ces prochains jours. 

Si le souvenir de l'épizootie de 2016 est dans tous les esprits, la situation est différente cette année, pour Marie-Pierre Pée,  présidente du CIFOG, le Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras. D'abord, une partie des "volailles festives" sont déjà parties vers le circuit de consommation, donc certains élevages sont vides.

Ensuite, "des bâtiments ont été construits dans 90% des élevages, les animaux y ont été claustré dès l'alerte en octobre", ajoute-t-elle. 

Enfin, "en 2016, les canards étaient abattus lorsque les résultats des analyses étaient connus. Mais nous n'avons pas le temps d'attendre",  souligne Marie-Pierre Pée. 

 

Carte :  Sort-en-Chalosse, au sud-est de Dax 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie