Landes : le millésime du vin des sables s'annonce prometteur

En dépit d'une année difficile et d'une météo capricieuse, la production du vin des sables de Capbreton s'annonce très satisfaisante. Au domaine de la Pointe, les viticulteurs, désireux de rester en accord avec leur écosytème, se lancent désormais dans la production en agriculture biologique.

C'est la fin des vendanges au domaine de la Pointe. A Capbreton dans les Landes, sur l'un des plus petits vignobles d'Aquitaine - 3,7 hectares de production seulement- la récolte du raisin blanc commencée début septembre est finie, place aux rouges.

En dépit d'une météo capricieuse, la récolte s'annonce prometteuse. "Après une année aussi compliquée, nous sommes vraiment satisfaits du rendement, se réjouit André Jehl, employé sur le domaine. Je pense qu'on va faire un bon millésime, autant en qualité qu'en quantité".
Ces fruits, récoltés sur les dunes, permettront au domaine de donner un vin typique, traditionnel et rare : le vin des sables, produit sur deux domaines seulement dans le département.

Un environnement à part

"Nous sommes sur un sol composé à 97% de sable. L'océan Atlantique est tout près et agit comme un frigo, explique Alan Lesbordes, responsable de culture et maître de chai du domaine de la Pointe. Nous sommes également au sein d'un clos forestier d'une dizaine d'hectares et d'une zone Natura 2000. Tout cela crée un écosystème de faune et de flore très intéressant", poursuit-il.

Ce cadre très particulier joue sur la nature et le goût des vins produits.

Tous ces facteurs vont nous donner des vins très légers, très frais, digestes et fruités, mais avec des degrés d'alcool assez faibles. Dans le cadre du réchauffement actuel, on a tendance à avoir des vins plus forts en alcool, là c'est l'inverse.

Alan Lesbordes, Responsable de culture et maître de chai du domaine de la Pointe

Vin bio

Si le vignoble du domaine de la Pointe n'a que 25 ans, l'histoire du vin des sables est séculaire. "Il y a des vignes depuis 600 ans à Capbreton, poursuit Alan Lesbordes. Au cours du XXe siècle, ce vignoble a disparu au profit de la plantation de forêts, plus faciles à entretenir, et plus rentables".

Le domaine bénéficie du regain en popularité des vins peu taniques auprès des consommateurs. Et pour la première fois, le millésime est labellisé bio. "L'agriculture bio nous permet d'être en maximum en accord avec cet écosystème qui nous entoure. Au chai, nous limitons tous les intrants œnologiques. Et sur la cuvée Clos des Dunes, nous allons produire des vins sans levurage, sans sulfitages, non filtrés et non collés, très différents des vins traditionnels".

Voir le reportage de France 3 Aquitaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie