Les sportifs de Poitou-Charentes en lice aux JO de Tokyo

Les Jeux Olympiques débutent à Tokyo ce vendredi 23 juillet. Une vingtaine de sportifs originaires de la région Poitou-Charentes ou licenciés dans l'un de nos quatre départements ont fait le voyage au Japon.
Clara Copponi, Charline Picon, Martin Thomas, Valentin Lavillenie, Jia Nan Yuan et Lucie Anastassiou
Clara Copponi, Charline Picon, Martin Thomas, Valentin Lavillenie, Jia Nan Yuan et Lucie Anastassiou © France Télévisions

Dix-neuf sportifs réprésentent les chances de médailles de la région Poitou-Charentes aux Jeux Olympiques (et Paralympiques) qui débutent à Tokyo (Japon) ce vendredi 23 juillet. 

Tir

Carole Cormenier : la Charentaise est une spécialiste de fosse olympique, communément appelé le ball-trap. Elle débutera la compétition le 28 juillet.

Emmanuel Petit : âgé de 49 ans, le fonctionnaire de police détaché au commissariat de La Rochelle réside à Angliers (Charente-Maritime). Sa discipline est le skeet olympique. Champion d'Europe par équipe, il est sociétaire du Ball-Trap de Châtelaillon comme Lucie Anastassiou.

Lucie Anastassiou : championne d'Europe, l'athlète de 28 ans est militaire avec le statut de sportif de haut niveau. Elle a commencé le skeet olympique à 10 ans. 

 

Voile

Charline Picon : à 36 ans, la Rochelaise, six fois médaillée mondiale et quintuple championne d'Europe, ambitionne de devenir la première femme double championne olympique de planche à voile RS:X. Son programme débute à Tokyo dimanche 25 juillet ; la course pour la médaille aura lieu le 31 juillet. 

Kévin Péponnet : spécialiste de 470, le sociétaire des Régates Rochelaises participe, à 31 ans, à ses premiers Jeux. Il fait équipe avec Jérémie Mion avec qui il s'entraine à Marseille. Le duo, déjà sacré champion du monde en 2018, a remporté les championnats d'Europe en mai dernier au Portugal

 

Manon Audinet : la Rochelaise de 29 ans défendra les couleurs tricolores en Nacra 17 avec Quentin Delapierre. Le duo ne fait équipe que depuis l'été 2018. Licenciée au club de Saint-Georges-de-Didonne, la compétition commence pour elle et son barreur le 28 juillet. 

Tennis de table 

Jianan Yuan : naturalisée Française il y a 8 ans, l'athlète d'origine chinoise de 36 ans est quintuple championne de France. Elle participe à ses premiers JO. Alignée en simple et par équipe, la joueuse du TTACC de Poitiers évoluera aussi en double mixte avec Emmanuel Lebesson. 

Emmanuel Lebesson : le Niortais de 33 ans est le numéro 2 français de la discipline. Sacré champion d'Europe en 2016, il participe à ses deuxièmes Jeux. Début de la compétition le 24 juillet.

 

Lucas Créange : le Rémois de 28 ans qui s'entraîne au pôle France de sport adapté de Poitiers participera aux Jeux Paralympiques qui se dérouleront du 24 août au 5 septembre. Il est classé quatrième joueur mondial en tennis de table adapté. Nos confrères de France 3 Grand Est lui ont consacré un reportage à voir ICI. 

Cyclisme 

Clara Copponi et Marie Le Net : médaillées d'argent aux Mondiaux 2020, elles sont toutes les deux membres de l'équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope et disputeront en binôme la Madison. Clara Copponi prendra aussi le départ en Omnium et Marie Le Net en poursuite par équipes. 

Clara Copponi et Marie Lenet, médaillées d'argent aux mondiaux de cyclisme sur piste en 2020.
Clara Copponi et Marie Lenet, médaillées d'argent aux mondiaux de cyclisme sur piste en 2020. © Sebastian Gollnow, MaxPPP

 Coralie Demay : championne de France de poursuite en 2019, la sociétaire de la Charente-Maritime Women Cycling est une spécialiste d’endurance sur piste. Plusieurs fois championne de France, elle participe à ses premiers Jeux Olympiques. 

Athlétisme

Hugo Hay : le Bressuirais, licencié du Sèvre Bocage Athletic Club, est champion de France Élite en titre du 5.000 m. Diplômé de l'école supérieur de journalisme de Lille, le jeune athlète de 24 ans participe à ses premiers Jeux. 

Sokhna Lacoste : la jeune femme de 20 ans est la reine du 400m féminin français, un titre obtenu en 2020 à Albi. Originaire du Sénégal, licenciée au Grand Angoulême Athlétisme, Sokhna Lacoste fait partie des cinq femmes retenues pour former le relais 4×400m. Nous l'avions rencontrée en mai dernier. 

 

Renaud Lavillenie et Valentin Lavillenie : les deux frères charentais s'aligneront aux épreuves de saut à la perche. L'aîné, Renaud, est un habitué des JO puisque c'est sa troisième participation ; il vise une troisième médaille malgré une blessure à la cheville. Les qualifications débutent le 31 juillet. Le cadet, Valentin, s'entraine comme son frère au Pôle France de Clermont-Ferrand. Licencié du Clermont Athlétisme Auvergne, il est vice-champion d'Europe en salle.  

Renaud et Valentin Lavillenie à l'entraînement, le 12 janvier 2021 à Aubière.
Renaud et Valentin Lavillenie à l'entraînement, le 12 janvier 2021 à Aubière. © Richard Brunel, MaxPPP

Canoë 

Martin Thomas : double champion de France de slalom en canoë monoplace, le Charentais participera le 25 juillet à ses premiers JO. Le céiste a mis sa carrière de kiné entre parenthèse depuis trois ans pour se consacrer à sa passion. 

Volley-ball 

Antoine Brizard et Earvin Ngapeth : les deux Poitevins ont été retenus par le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Tillie. Ce sera une première pour Antoine Brizard, le passeur de 27 ans formé au CEP Saint-Benoît et au Stade Poitevin ; le réceptionneur-attaquant de 30 ans Earvin Ngapeth, également passé par le CEP Saint-Benoît, a en revanche déjà participé aux JO de 2016.

Antoine Brizard (à gauche) et Earvin Ngapeth (à droite) lors d'un match de qualification des Bleus contre l'Allemagne en janvier 2020.
Antoine Brizard (à gauche) et Earvin Ngapeth (à droite) lors d'un match de qualification des Bleus contre l'Allemagne en janvier 2020. © John MacDougall / AFP

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport