• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pays Basque : face à une nouvelle hausse annoncée du prix du tabac, les buralistes en assemblée générale

Le prix du paquet de tabac devrait augmenter de cinquante centimes en mars prochain. / © Pascal Pochard-Casabianca/AFP
Le prix du paquet de tabac devrait augmenter de cinquante centimes en mars prochain. / © Pascal Pochard-Casabianca/AFP

Dans son projet de loi de finances 2019, le gouvernement a avancé la prochaine hausse du prix du tabac en mars 2019. Une mauvaise nouvelle pour les buralistes basques, qui doivent se diversifier.

Par Margaux Dubieilh

Les fumeurs doivent se préparer à payer encore plus cher leurs cigarettes : la prochaine augmentation significative doit avoir lieu en mars 2019.
 

10 euros en 2020

En effet, dans son projet de loi de finances, le gouvernement a avancé d'un mois la date fatidique où le prix du paquet augmentera de 50 centimes. L'objectif de l'État : atteindre le pallier des 10 euros en 2020. Pour se faire, il a établit un calendrier précis de hausses du tabac pour les deux années à venir :
 
  • 50 centimes d’euro en mars 2019
  • 50 centimes d’euro en novembre 2019
  • 50 centimes d’euro en mars 2020
  • 40 centimes d’euro en novembre 2020
Une annonce qui ne devrait pas plaire aux fumeurs, et encore moins aux buralistes, notamment ceux du Pays Basque.
 

Concurrence transfrontalière

Ceux-ci, situés à quelques kilomètres de la frontière espagnole, font face à une vraie concurrence et souffrent à chaque hausse des prix. Depuis 2002 dans le département, ils sont passés de 169 bureaux de tabac à 98. Dans le Béarn sur la même période, une soixantaine ont fermé. 

Mais aujourd'hui, le président national de la Confédération des buralistes Philippe Coy précise que tous les buralistes français perdent leur clientèle au profits des pays étrangers ou des réseaux illégaux. Selon lui, un quart des cigarettes achetées sur le territoire national ne proviendrait pas du circuit classique.
 

Une solution : la diversification

L'assemblée générale des buralistes du Pays Basque, qui s'est tenue ce dimanche, tentait de remédier à . Leur solution : la diversification. Proposer des services bancaires (via les comptes "Nickel"),  postaux, ou encore commercialiser des cigarettes électroniques... Autant d'idées qui pourraient permettre aux buralistes de se transformer en de nouveaux commerces multi-services.

Ils seront aidés par un plan d'accompagnement de 80 millions d'euros mis en place par le gouvernement, qui devrait leur permettre de s'adapter, rénover ou restaurer leurs commerces.
 
Les buralistes du Pays Basque tenaient leur assemblée générale ce dimanche 25 novembre. / © A.Boutin
Les buralistes du Pays Basque tenaient leur assemblée générale ce dimanche 25 novembre. / © A.Boutin

Sur le même sujet

Salon Respire à Poitiers

Les + Lus