Les promoteurs de l'usine de méthanisation de La Puye, dans la Vienne, défendent leur projet contesté par les habitants

Technique Biogaz a installé une première usine dans le sud des Deux-Sèvres à Celles-sur-Belle. / © France Télévisions
Technique Biogaz a installé une première usine dans le sud des Deux-Sèvres à Celles-sur-Belle. / © France Télévisions

Une usine de méthanisation destinée à produire du biogaz doit être construite à La Puye dans la Vienne. La préfète de la Vienne a signé en décembre dernier le permis de construire malgré l'opposition de la mairie et des habitants. Le promoteur du projet explique que l'unité sera de taille modeste.

Par Christine Hinckel

Technique Biogaz a déjà installé une première usine dans de sud des Deux-Sèvres à Celles-sur-Belle. Le groupe Technique Solaire porte également un autre projet très contesté dans la Vienne, celui de la construction de la ferme aux 1.200 taurillons à Coussay-les-Bois.
Face à l'opposition des habitants et des élus, les responsables de Technique Biogaz minimisent les nuisances induites par la construction de cette unité de méthanisation à La Puye, dans l'est de la Vienne. Ils affirment qu'elle sera plus petite que celle installée dans les Deux-Sèvres.

On est sur un projet de taille modeste, on va traiter 10.900 tonnes de matières ce qui correspond à quatre véhicules par jour ouvré sur l'année. On est sur un projet de production de bio-méthane, c'est un gaz qui est 100% renouvelable.
Yacine Redifi, ingénieur Technique Biogaz

Il est prévu que le site de La Puye traite 23% d'effluents d'élevage et 77% de matière végétale. Il doit être installé à moins de 500 mètres du bourg.
Le projet de l'unité de méthanisation agricole de La Puye. / © Technique Biogaz
Le projet de l'unité de méthanisation agricole de La Puye. / © Technique Biogaz


"Un déni de démocratie"

Les nuisances dues aux passages de camions desservant l'usine, c'est l'un des arguments mis en avant par les opposants aux projets mais il n'est pas le seul. L'équipe municipale dénonce le fait d'avoir été placée devant le fait accompli quand la préfecture a autorisé le permis de construire  malgré le refus de la mairie de le signer.

C'est un déni de démocratie. On nous impose des choses sans nous consulter à aucun moment.
Olivier Brossard, premier adjoint à la mairie de La Puye


Elus et habitants manifestent ensemble

Une manifestation a réuni ce dimanche les opposants au projet, habitants et élus en tête du défilé. Ils étaient près de 300 à manifester dans les rues de La Puye à l'appel du collectif  "Bien Commun La Puye".


Pour les opposants, ce projet ne doit pas être présenté comme une avancée pour l'environnement.

C'est un projet industriel, un projet financier mais en aucun cas un projet écologique ou agricole puisque dans l'affaire, il y a un pourcentage infime d'agriculteurs du coin.
Frédéric Gautreau, membre du collectif "Bien Commun La Puye"

Pour eux, la construction d'un gazoduc de 28 kilomètres desservant Châtellerault est bien la preuve que ce projet ne bénéficiera pas aux habitants de la commune. Il permettra d'alimenter en gaz l'équivalent de 815 foyers du Châtelleraudais.
La préfecture de la Vienne envisage d'organiser une réunion associant  Grand Poitiers et la commune de La Puye alors que le sopposants envisagent d'organiser d'autres actions dans les semaines à venir.

Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Carine Grivet : 

La méthanisation agricole, à quoi ça sert ?

La méthanisation agricole permet de produire un biogaz issu de la fermentation des déchets, des effluents d’élevages, des résidus de cultures. Ce gaz est utilisé pour produire de la chaleur, de l’électricité et pour faire fonctionner des véhicules.
► Méthanisation agricole, comment ça marche ? (futura-sciences)

Sur le même sujet

Les + Lus