Une reconversion professionnelle réussie. À bord de sa caravane, il affûte les couteaux et ciseaux sur les marchés

durée de la vidéo : 00h02mn27s
Charles Bétin, un ancien cadre dans l'industrie s'est reconverti et exerce désormais le métier d'affûteur-rémouleur. Avec sa caravane, il sillonne la Vienne et propose ses services sur les marchés du département. ©France télévisions

Depuis quelques mois, Charles Bétin sillonne les marchés du sud Vienne pour proposer ses services d'affûteur aux passants. Une nouvelle vie pour cet ancien cadre dans l'industrie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sur le marché de Montmorillon, une drôle de scène se répète tous les 15 jours. Par la grande fenêtre de la caravane, des clients tendent leurs couteaux, ciseaux et autres outils de jardin, à Charles Bétin, le nouvel affûteur rémouleur itinérant.

Dans son petit atelier mobile, il brosse, aiguise, polit ces objets.

"Juste un petit coup de brosse, un affûtage, un petit coup de graissage pour la protéger", explique-t-il, une serpe entre les mains. "C'est un outil qui repart et qui est sûrement beaucoup plus solide qu'un outil qu'on trouve aujourd'hui dans le commerce, c'est très satisfaisant."

Cette partition d’affûteur rémouleur, Charles Bétin la joue depuis quelques mois seulement. Après 20 ans passés dans le monde de l’industrie et du câblage, technicien de méthode, responsable qualité puis responsable tout court, Charles a décidé de tout reprendre tout en main.

>> À LIRE AUSSI : Après une carrière de psychologue au CHU, elle devient éleveuse de cochons pour se reconnecter à la nature

"J’avais déjà l’idée d’avoir un camion, de sillonner les routes, de proposer des réparations, je n’avais jamais pensé à affûteur", raconte-t-il. "Un jour par hasard, je suis tombé sur un reportage et je me suis dit bingo, c'est ça !"

Il s'est formé dans la seule école de rémouleur française, au printemps dernier. Quant à son atelier ambulant, il l’a équipé lui-même. Sa caravane montée sur châssis est autonome en énergie, grâce à des panneaux solaires et une batterie, un souvenir de son ancien métier qui avait fini par le dépasser : "Je suis arrivé sur des postes à responsabilité avec du management, et je pense que, malgré la formation, malgré tous les outils qu'on m'a donnés, je n'étais pas fait pour ça, je vivais des situations pas évidentes à gérer."

>> À LIRE AUSSI : Reconversion dans l’agriculture : ils se sont installés à 40 ans passés, avec un projet mûri et tourné vers l'avenir

Désormais, le voici donc libre de parcourir la Vienne à la rencontre de ses clients, particuliers comme professionnels. À Montmorillon, la coiffeuse Sylvie Testé est désormais une cliente fidèle : "C'est rapide, je lui donne mes ciseaux le matin, il me les ramène dès qu'il les a faits dans la journée", se réjouit-elle. "Ça me permet de ne pas trop attendre parce que quand je les envoie chez un fournisseur, c'est trois semaines de délais."

Ces petits ciseaux représentent pour l’heure la plus grande part de l’activité de Charles Bétin, un périmètre qu’il espère bientôt agrandir.