Cet article date de plus de 5 ans

11 pompiers héraultais au marathon de Paris pour aider Sarah, atteinte de dyspraxie

"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin", telle est la devise des pompiers de Sète et d'Agde. 11 d'entre eux sont au marathon de Paris pour récolter des fonds pour une fillette de 10 ans atteinte de dyspraxie, un handicap qui nécessite une prise en charge coûteuse.
Sarah, 10 ans, atteinte de dyspraxie, accompagnée par les pompiers héraultais qui participent au marathon de Paris
Sarah, 10 ans, atteinte de dyspraxie, accompagnée par les pompiers héraultais qui participent au marathon de Paris © Document "les Dys mille pas de Sarah"

Les pompiers de Sète et d'Agde sont actuellement en mission solidaire. 11 d'entre eux ont pris le départ du marathon de Paris et leur objectif n'est pas seulement sportif, ils récoltent des fonds pour Sarah, 10 ans, atteinte de dyspraxie, un handicap qui touche 3 à 6% des enfants et qui nécessite une prise en charge coûteuse.

"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin", telle est la devise de ces pompiers de Sète et d'Agde. Pour aller plus loin, l'équipe de pompiers "les Dys mille pas de Sarah" participe au marathon de Paris et a décidé de faire sponsoriser sa course.

Sarah, 10 ans, atteinte de dyspraxie
Sarah, 10 ans, atteinte de dyspraxie © France 3 LR

La dyspraxie est un handicap lié à une naissance difficile. Invisible de prime abord, il empêche l'enfant de se concentrer et de coordonner ses mouvements. Pour vivre normalement, Sarah a besoin de matériel adapté et de soins. Cela coûte cher et pour aider ses parents, les pompiers ont ouvert un site afin de récolter des fonds.

L'opération est un succès

Les dons ont été si nombreux que les pompiers héraultais vont pouvoir aider Sarah et au moins 2 autres associations qui s'occupent des dyspraxiques.

durée de la vidéo: 01 min 46
11 pompiers de Sète et d'Agde au marathon de Paris pour récolter des fonds pour Sarah, atteinte de dyspraxie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité handicap marathon de paris sport société