Cet article date de plus de 4 ans

En 1952 cette gymnaste gardoise représentait la France aux J.O. d’Helsinki

Sous son tablier, se cache un vrai corps d’athlète. A 88 ans, Madeleine Perrier se souvient de sa participation aux Jeux Olympiques d’Helsinki. En 1952, elle concourrait dans l’équipe de France de gymnastique artistique. Rencontre à Saint-Gervais dans le Gard.
© FR 3 LR

Les jeunes ont de quoi la jalouser. Madeleine Perrier tient encore, du haut de ses 88 ans, certaines figures acrobatiques. Toujours souple, cette habitante de Saint-Gervais, dans le Gard, se souvient de sa participation aux Jeux Olympiques d’Helsinki en 1952.

© FR 3 LR


Après 10 ans passés à s’entraîner, entre ses 14 et 24 ans, elle est sélectionnée dans l’équipe de France de gymnastique. Elle a fini première des Françaises, en imposé - comprenez l'épreuve artistique de la discipline. Mais il y a 64 ans, seule la médaille de bronze lui est posée autour du cou, obtenue “en souvenirs”.

C’est déjà une belle chose, et puis c’est tout."

commente l'ancienne athlète. 

► Rencontre avec Madeleine Perrier. reportage d'Esmeralda Terpereau et Sandry Vincente

durée de la vidéo: 01 min 45
Madeleine Perrier, 88 ans, gymnaste aux JO de 1952 ©FR 3 LR

Cet espoir français des années 50 reste une passionnée de gymnastique. En cette période de Jeux Olympiques, elle continue à regarder les performances des athlètes. Et elle y va de sa petite analyse, non sans une pointe d' admiration :

Ce n’est plus de la gym, c’est sauter tout le temps… C’est voltiger. (...) Je les trouve excellentes." 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport gymnastique