Lancement réussi pour le satellite Pleiades 1 B conçu à Toulouse

Le satellite d'observation de la terre Pleiades 1 B a été conçu par Astrium, à Toulouse. / © Astrium
Le satellite d'observation de la terre Pleiades 1 B a été conçu par Astrium, à Toulouse. / © Astrium

Le satellite civil et militaire européen d'observation de la terre, Pleiades 1 B, a été placé en orbite samedi soir. Il a été conçu par Astrium à Toulouse. 

Par Marie Martin

C'est à trois heures du matin, dimanche, que le satellite d'observation Pléiades 1 B a rejoint son jumeau, Pléiades 1 A, mis en orbite il y a un an.
Pléiades 1 B, qui pèse un peu moins d'une tonne, a été lancé par la fusée russe Soyouz, depuis Kourou, en Guyane Française. 
Pléiades 1 A et B, positionnés à 180 degrés sur le même orbite, permettront une observation quotidienne de tous les points du globe. 

Dans la salle de contrôle, un technicien a adressé un petit message aux Toulousains, quelques instants avant le décollage. / ©
Dans la salle de contrôle, un technicien a adressé un petit message aux Toulousains, quelques instants avant le décollage. / ©


  • "Les zones de conflit, de crise ou de catastrophe naturelle seront visibles en quelques heures", selon Astirum. Ceci devrait faciliter le sopérations d'évacuation et de secours. 
Les satellites pourront également servir dans le domaine de la sécurité maritime, par exemple dans le cadre de la lutte contre le narcotrafic. La constellation Pléiades va aussi permettre de suivre chaque jour l’activité de sites (avancement de la construction d’un ouvrage de génie civil, surveillance d’un site minier, industriel ou militaire…). 
C'est l'agence spatiale française, le Cnes, qui a confié à la société Astirum, filiale espace d'EADS, la construction de ces deux satellites de très haute résolution. 
Cette constellation fournira des images sur 20 kilomètres de large aux ministères français et espagnol de la Défense, aux institutionnels civils et aux utilisateurs privés. 
Le ministre de la défense française, Jean-Yves Le Drian, a d'ailleurs assité au quatrième tir de la fusée Soyouz. 


Sur le même sujet

Les + Lus