• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Projet de studios de Cinéma à Pamiers : le maire André Trigano reste attentif mais prudent

En janvier 2013, le maire de Pamiers étudie attentivement le dossier Granja. Moins d'un an après, il l'abandonne complètement. / © JEAN-PIERRE MULLER/AFP
En janvier 2013, le maire de Pamiers étudie attentivement le dossier Granja. Moins d'un an après, il l'abandonne complètement. / © JEAN-PIERRE MULLER/AFP

Dans une interview au quotidien "La Dépêche du Midi", André Trigano confirme avoir engagé des discussions avec Bruno Granja, l'auteur du projet de studios de cinéma prévus à l'origine sur les terrains de Francazal.

Par Michel Pech

A l'origine, l'architecte Bruno Granja avait bâti un projet de création de studios de cinéma sur une partie du terrain de la base aérienne militaire de Francazal près de Toulouse. Un projet suivi avec intérêt par les américains des Studios Raleig qui, pourtant , ne s'engageaient pas financièrement. 
L'Etat, propriétaire du terrain, ayant rejeté ce projet, Bruno Granja s'est tourné vers André Trigano, le maire de Pamiers.
Lundi dans le quotidien "La Dépêche du Midi", André Trigano juge que ce projet est sérieux et que les discussions avec Bruno Granja sont très avancées.

Le doute sur Raleig

Reste à savoir dans quelle mesure, les studios américains entendent s'investir dans ce projet. Prudemment, et c'est ce qu'il a confirmé lundi matin à France 3 Midi-Pyrénées, André Trigano attend des engagements plus précis de Raleig.
Précisant que son seul objectif est la création d'emplois à Pamiers et plus généralement en Ariège, le maire déclare : "Comme dans toute aventure industrielle, il y a des risques, mais la promesse d'emplois mérite qu'on les prenne.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus