Cet article date de plus de 8 ans

Lot : le village d'Aynac se mobilise pour sauver un poste d'enseignant

Près de 200 personnes ont manifesté pour dénoncer la perte d'un poste d'enseignant à la rentrée prochaine, ce qui porterait le nombre de professeurs des écoles à 4 contre 5 actuellement pour une centaine d'élèves de la maternelle au CM2. Une classe éphémère s'est jouée sur la place du village... 
Les parents d'élèves se sont pliés à l'exercice de la dictée... à l'ancienne.
Les parents d'élèves se sont pliés à l'exercice de la dictée... à l'ancienne. © France 3 Midi-Pyrénées
A Aynac, la perte d'un poste d'enseignant ramènerait à quatre le nombre d'instituteurs dans cette école qui accueille une centaine d'élèves. L'Inspection académique du Lot met en avant une baisse prévue des effectifs mais le village, qui compte quelques 600 habitants, ne compte pas se sacrifier, au profit des grandes agglomérations comme Toulouse.
Alors, pour se faire entendre, le village a accueilli le temps de la manifestation une classe éphémère. Un  décor presque parfait  avec cartes jaunies, tableau noir et instituteur pour une dictée dans les règles de l'art.
La dictée a été suivie d'un défilé dans l'artère principale du bourg. Aynac compte bien que l'inspection  académique du Lot  ne reste pas insensible à une telle mobilisation pour la sauvegarde des cinq postes d'enseignants. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation