Cet article date de plus de 7 ans

Avant la 8ème journée de Pro D2 : comme au cinéma !

Prenez les affiches de la prochaine journée de Pro D2, collez dessus le nom d'un film : le scénario est écrit. Les acteurs n'ont plus qu'à le jouer ce week-end sur le pré !
© MaxPPP

Du rififi chez les hommes...

Cinq victoires et un match nul à l'extérieur lors de la septième journée ... un vrai record dans le genre, preuve que ce millésime 2013 est plus ouvert que jamais. Du coup, on peut s'attendre à tout ce week-end encore, avec quelques affiches qui laissent aux visiteurs une chance de créer la surprise. Exemples ?

Un fauteuil pour deux

Pour commencer, le derby de l'Aude, Carcassonne-Narbonne. Il y sera question de suprématie, c'est presque un pléonasme de l'écrire, ce qui en général décuple les énergies. Carcassonne a besoin de points pour faire oublier un début de saison laborieux et Narbonne est à la recherche d'un second succès à l'extérieur (après Dax) pour s'installer de manière plus fiable dans la première moitié de tableau.

Cours après moi que je t'attrape

Autre exemple d'équilibre, le match qui opposera Albi à Béziers. La victoire des tarnais à Bourg sera-t-elle la rampe de lancement tant espérée ? Béziers froissé après sa défaite à domicile face à Pau a-t-il repris ses esprits ? On imagine que dans les têtes des uns et des autres, ça doit gamberger... Une victoire albigeoise équivaudrait à laisser les 15ème et 16ème place à d'autres...

Voyage au bout de l'enfer

Car on voit mal Auch s'imposer à Lyon. Des gersois qui restaient sur un succès prometteur face à Agen mais qui, face à Aurillac, n'ont pu enchaîner une deuxième «perf» de suite, la faute à un banc qui manque de profondeur. Pour la petite histoire, le FCAG c'est 19 premiers contrats professionnels... Tout comme on a du mal à imaginer une victoire de Dax à Pau, qui vient de signer deux succès loin de ses bases.

Un après-midi de chien

Bourg-en-Bresse est dans le même cas qu'auscitains et dacquois avec un déplacement à La Rochelle qui, à domicile ne fait pas dans la dentelle, trois sur trois à ce jour, 30 pions en moyenne dans les valises des visiteurs. Difficile d'imaginer les Landais créer la surprise...

Deux doigts sur la gachette

Ailleurs, les joutes s'annoncent un peu plus équilibrées et c'est peut-être là qu'il s'agira de chercher les empêcheurs de tourner en rond. Exemple avec Aurillac-Agen, choc entre deux équipes candidates à la qualification. Un bon test pour les Agenais friables en déplacement, défaite à Béziers puis à Auch. Mais avantage Aurillac, une équipe bien en place munie d'un tireur d'élite, Maxime Petitjean, meilleure gâchette du moment de cette ProD2.

A bout de souffle

Equilibre fragile aussi entre Mont-de-Marsan et Bourgoin. Les Landais ont du mal à trouver leurs marques dans cette Pro D2 (11èmes) mais là, plus question de laisser filer le moindre point à domicile sous peine de lutter pour le... maintien. Bourgoin aura-t-il récupéré de ses efforts déployés face à la Rochelle ? C'est la question du jour et elle a son importance.

La scoumoune

Enfin, derby du Grand Sud avec Tarbes qui reçoit Colomiers (dimanche en direct sur France 3 à 15h00 et également sur notre site internet), deux équipes mâchées après leurs déboires  du week-end dernier. Tarbes privé du point défensif à Agen, et Colomiers battu par Lyon, tous deux sur la sirène, ça laisse fatalement des traces. Des deux équipes c'est quand même le TPR qui aura l'opinel sous la gorge. En perdant et en stagnant avec ses 12 points, les oursons pourraient sentir dimanche soir la chaleur de la lanterne rouge.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pro d2 rugby sport