• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Virginie Rozière, collaboratrice de Sylvia Pinel, tête de liste PRG/PS aux Européennes dans le sud-ouest

Virginie Rosière / © DR
Virginie Rosière / © DR

Info France 3 Midi-Pyrénées - C'est la directrice adjointe du cabinet de la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Virginie Rozière, inconnue des électeurs, qui conduira la liste PS-PRG en Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, et Aquitaine le 25 mai prochain. 

Par F. Valéry avec L. Dubois

C'est le choix de Jean-Michel Baylet, patron du Parti radical de Gauche (PRG), et il s'impose à ses partenaires du Parti Socialiste : c'est Virginie Rozière, actuelle directrice adjointe du cabinet de Sylvia Pinel au ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme qui conduire la liste commune PS-PRG aux prochaines élections européennes le dimanche 25 mai 2014. 

L'information publiée par France 3 Midi-Pyrénées dès ce mercredi matin, a été confirmée dans l'après-midi, lors de la réunion du comité directeur du PRG  : sur 343 votants 292 ont approuvé sa candidature. 

Le Parti Socialiste et le PRG ont signé fin 2013 un accord électoral pour les élections européennes qui prévoit que la tête de liste dans la grande région sud-ouest (Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussillon) soit une femme issue des rangs du PRG. La deuxième place a été confiée à Eric Andrieu, député européen PS sortant, originaire de l'Aude. Cet accord a créé des remous au PS : l'éviction de la socialiste sortante Françoise Castex est mal passée et les instances nationales du PS ont même du suspendre la procédure de vote dans les fédérations des trois régions, craignant un rejet de cet accord par les militants.

Plusieurs noms avaient circulé ces dernières semaines pour incarner la tête de liste : notamment celui de Dominique Salomon, vice-présidente du Conseil Régional Midi-Pyrénées ou encore l'Aquitaine Béatrice Patrie. Le nom de la députée PRG du Lot Dominique Orliac a aussi circulé, mais l'élue a précisé à France 3 qu'elle dément avoir été candidate et, malgré tout son "intérêt pour l'Europe", reste très attachée à son mandat de députée du Lot. 

 / © Le choix de Virginie Rozière (photo ci-contre), totalement inconnue des électeurs, risque de faire grincer des dents chez les partenaires socialistes du PS : cette polytechnicienne, jeune, n'a pas d'expérience électorale. Elle est actuellement directrice de cabinet adjointe de Sylvia Pinel. Elle est originaire de Languedoc-Roussillon, ce qui a aussi pour conséquence de ne laisser aucune place éligible pour des parlementaires européens PS ou PRG en Midi-Pyrénées. 

Elle aura face à elle des "ténors" de la politique : José Bové pour la liste EELV, Louis Alliot à la tête de la liste FN. La tête de liste UMP n'a pas encore été désignée : l'UMP devrait trancher le 25 janvier prochain entre Alain Lamassoure et Michèle Alliot-Marie. 

Françoise Castex : "Elle doit être très compétente !"

Interrogée ce mercredi par France 3 Midi-Pyrénées, la socialiste Françoise Castex, députée européenne sortante évincée de la liste PRG-PS, ne s'est pas montrée très surprise par le choix de Virginie Rozière. Elle estime que les partis politiques se trompent dans leur stratégie de constitution de liste : "Nouvelle venue, la future députée européenne ne sera efficace que lors de son deuxième mandat, dit-elle. La fonction est très particulière ; il faut beaucoup travailler et s'investir". 
Pour François Castex, "nos pratiques électorales paraissent aberrantes à nos partenaires européens !". Malgré tout, pour elle, "ce n'est pas un problème de personne, mais de façon dont on fait de la politique et dont on traite les militants". Avant de conclure de façon espiègle à propos de Virginie Rozière : "Elle est beaucoup plus diplômée que moi, elle doit être très compétente !". 

Sur le même sujet

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus