Cet article date de plus de 6 ans

Municipales à Toulouse : 6 ans après, Jean-Luc Moudenc reprend le Capitole

Du taux de participation des électeurs toulousains pour ce second tour à la victoire de Jean-Luc Moudenc, revivez étape par étape les informations-clés de la soirée électorale du 30 mars 2014.  

© AFP Remy Gabalda

Revivez notre live web des élections en Midi-Pyrénées


Minuit : tous les bulletins sont ouverts, J-L Moudenc officiellement maire de Toulouse 
 

La place du Capitole est totalement vide, les urnes aussi. La victoire de Jean-Luc Moudenc est officielle: il arrache le Capitole à Pierre Cohen avec 52,06% des voix et redevient maire de Toulouse après 6 ans de mandature socialiste. 



22 h 50 : Jean-Luc Moudenc s'exprime sur France 3 en direct du Capitole


La place du Capitole est bondée. Les sympathisants comme les journalistes se pressent dans le giron du nouveau maire de Toulouse. Celui-ci qui devait s'exprimer sur le plateau de France 3 Midi-Pyrénées a préféré rester devant son nouveau QG et profiter de la liesse. 


“Je suis heureux, je suis ému et reconnaissant envers les Toulousains et mon équipe. Heureux de retrouver un mandat qui va me permettre d'agir pour Toulouse.”






 

Interview de Jean-Luc Moudenc



22 h 30 : les esprits s'échauffent entre supporters sur la place du Capitole
 

Tandis que Jean-Luc Moudenc est attendu place du Capitole, les supporters des différents camps s'échangent des mots. Présents notamment dans les rangs, d'un côté, des militants de la Manif pour tous (anti mariage gay) que Jean-Luc Moudenc avait soutenu, et de l'autre des militants pro mariage gay.  Les échanges de politesse se sont également poursuivis sur les réseaux sociaux. 


Sur le plateau de France 3 Midi-Pyrénées, Antoine Maurice, candidat EELV et colistier du deuxième tour de Pierre Cohen, avait envisagé la défaite notamment au regard du contexte politique national défavorable aux candidats socialistes. 

 

Réaction Antoine Maurice


Bio express: Jean-Luc Moudenc

Jean-Luc Moudenc, 53 ans, devient conseiller municipal de Dominique Baudis en 1987. Suite à l’entrée de Philippe Douste-Blazy au gouvernement et après une primaire entre adjoints, il devient maire de Toulouse en 2004. Quatre ans plus tard, Jean-Luc Moudenc perd le Capitole face à Pierre Cohen avec 1209 voix d’écart. Il reste conseiller municipal et mène l’opposition locale. Il prend la présidence de l'UMP de Haute-Garonne en 2010. Sa renaissance est amorcée en 2012, lorsqu’il est le seul candidat UMP en Haute-Garonne à être élu député. Il a promis de démissionner de son mandat national en cas de victoire au Capitole. S'il tient parole, c'est sa suppléante et colistière Laurence Arribagé qui devrait lui succéder à l'Assemblée nationale. 

 

Portrait de Jean-Luc Moudenc


21 h 55 : Pierre Cohen annonce sa défaite 


Il prend acte de "la courte victoire" de son adversaire et annonce qu'il sera vigilant face aux annonces "surréalistes faites aux Toulousains". Le maire sortant est encadré du communiste Pierre Lacaze et du vert Antoine Maurice qui ont rejoint un peu plus tard le plateau de France 3 Midi-Pyrénées, pour s'exprimer. 

Réactions de Pierre Cohen


 




21 h 45 : les deux candidats doivent bientôt s'exprimer, Moudenc reconnaît sa victoire 

Tandis que Pierre Cohen est en route pour sa permanence rue de Metz, une foule commence à se former place du Capitole. Jean-Luc Moudenc, lui, attend que son adversaire s'exprime avant de prendre la parole. Il esquisse déjà la ligne de son discours sur les réseaux sociaux.
 




Antoine Maurice, tête de liste EELV au premier tour, qui a rallié Pierre Cohen, exprime sa déception face aux journalistes. "On paie assez cher la sanction gouvernementale", dit-il. 



 




21 h 20 : Jean-Luc Moudenc en tête avec 51,49 % ( Résultat partiel 100 bureaux sur 249)
 

© AFP Remy Gabalda



Selon la mairie de Toulouse sur 249 bureaux de vote, une centaine de bulletins a été dépouillée et comptabilisée. A ce stade du dépouillement, c'est Jean-Luc Moudenc qui arrive en tête avec 51,49 % des voix, un score qui rappelle notre estimation. La sérénité de rigueur que s'imposait le candidat UMP laisse place à la satisfaction. 
 


La famille du candidat UMP et ancien maire de Toulouse le rejoint rue du Languedoc où il s'est isolé. 

 



 


21 heures : Jean-Luc Moudenc l'emporterait avec 51,5 des voix selon une estimation exclusive Toulouse par Ipsos-Steria

Selon notre partenaire exclusif Ipsos-Steria, qui vient de livrer une première estimation sur ce second tour à Toulouse, Jean-Luc Moudenc l'emporterait avec 51,5 % sur Pierre Cohen (48,5 %). La ville pourrait donc rebasculer à droite après un seul mandat socialiste. 

 

© France 3

 

Consternation à la permanence de Pierre Cohen, rue de Metz. 


 





20 heures : fermeture des bureaux de vote à Toulouse et début du dépouillement
La participation en hausse de 5 points entre les deux tours


57.62  % des électeurs se sont exprimés à Toulouse. Elle était de 52,21% au premier tour. Mais elle est en baisse par rapport à 2008, qui voyait s'opposer les mêmes candidats. 61,47% des électeurs avaient voté selon les chiffres du Capitole. 

Interview de Jean-Luc Moudenc



Pendant ce temps, Jean-Luc Moudenc répond aux questions des journalistes. Il s'est ensuite isolé dans son bureau pour attendre le verdict des urnes. Selon d'autres confrères au Capitole, Pierre Cohen, lui attend les résultats du scrutin à son domicile d'après des confrères présents au Capitole. 

 








18 heures: la participation des Toulousains s'élève à 49,58%

A deux heures de la fermeture des bureaux de vote, la participation des électeurs est de 49.58 % selon la mairie de Toulouse. Elle s'élevait à 46,56% au premier tour. Une augmentation qui se confirme à vue d'oeil devant les urnes. 

 

Pour Patrick Noviello, journaliste politique France 3 Midi-Pyrénées :

“La hausse de la participation à Toulouse est notable, mais ce n'est pas le sursaut républicain que certains pouvaient attendre.”











16h30: la participation s'améliore par rapport au premier tour

41.03  % des électeurs toulousains ont voté à 16 h 30, soit presque deux points de plus qu'au second tour. Les bureaux de vote ferment à 20 heures dans la ville Rose. 

Bagatelle, quartier populaire du grand Mirail à Toulouse, est l'un des secteurs où l'abstention a été la plus forte au premier tour. Les équipes de France 3 Midi-Pyrénées se sont rendues pour prendre le pouls des habitants ce dimanche 30 mars. 

 

Abstention dans les quartiers



11 h 30: un taux de participation de 14, 48%


14.58  % c'est le taux de participation à la mi-journée des Toulousains, soit deux points de moins qu' au premier tour. Ce chiffre est par ailleurs en deçà de celui de la région Midi-Pyrénées qui s'élève à 19,83% à midi.

Une abstention qui peut être inquiétante pour les deux candidats toulousains qui ont misé sur la chasse aux abstentionnistes dans leur campagne de l'entre-deux tours. Il faut dire que le taux de participation aux municipales de 2014, dimanche 23 mars, n'avait jamais été aussi faible dans la ville Rose.

© France 3



11 heures: les candidats sont allés voter

Le maire sortant Pierre Cohen est allé voter ce dimanche 30 mars à 11 heures sous l'oeil attentif des caméras, à l'école Bayard, rue Matabiau, dans le centre de Toulouse.

Vote cohen 2ème tour



Son rival, Jean-Luc Moudenc, a lui aussi voté aux alentours de 11 heures au bureau de vote de l'école du château de l'Hers, quartier de Limayrac.



Vote Moudenc 2ème tour

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020