Cet article date de plus de 6 ans

Le Stade Toulousain assure le minimum face à Brive

Toulouse s'est imposé à domicile face à Brive (16-9) et assure l'essentiel dans sa quête de barrage samedi soir en clôture de la 24e journée de Top 14.

© AFP
Malgré ce court succès, Toulouse grimpe à la cinquième place, à égalité de points avec Castres (62 pts), à la faveur des revers du Stade Français (8e) et surtout de Bordeaux-Bègles (7e), qu'il relègue à trois points derrière.
Brive, qui récupère un point de bonus défensif, a pratiquement validé son maintien de manière définitive.
Après une minute de silence en hommage à l'ancien maire de Toulouse Dominique Baudis, décédé jeudi, le Stade Toulousain prenait les commandes sur une première pénalité de Beauxis (3-0, 7e).
Titularisé en lieu et place de McAlister, blessé, l'ouvreur toulousain faisait partie des dix changements opérés par le staff toulousain

Fickou en tribune, Fritz et Médard sur le banc 
une semaine après la claque reçue en Coupe d'Europe au Munster (23-47). Vainqueurs à une seule reprise (29-26 en 2006) lors de leur dix derniers déplacements à Toulouse, les Brivistes, dominés en mêlée fermée, revenaient dans la partie grâce à la botte de Gaëtan Germain, le meilleur buteur du Top 14 (6-3, 25e).

Fin de match incertaine 
Empruntés, malgré une nette domination en terme de possession de balle, les Toulousains ont très longtemps fait les mauvais choix avant qu'un éclair de Gear, sur une pénalité rapidement jouée par Doussain, ne leur permette de prendre un peu d'air juste avant le repos (13-3, 40e).
Troisième équipe la plus sanctionnée du championnat avec ses trois cartons rouges et vingt-sept cartons jaunes, Brive payait une fois de plus son indiscipline en perdant Koyomaibole, exclu dix minutes pour fautes répétées (45).
Une supériorité numérique dont les coéquipiers d'Albacete ne tiraient aucun avantage, notamment à cause de maladresses récurrentes, malgré une main mise sans partage en mêlée fermée. Une domination dont profitait Doussain pour corser l'addition sur une pénalité (57), avant que le centre briviste Mignardi ne reçoive à son tour un carton jaune pour antijeu (16-3, 58e).
Mais malgré quelques réajustements tactiques, comme le passage de Doussain à l'ouverture ou celui de Poitrenaud à l'arrière, les Haut-Garonnais
ont étalé trop d'insuffisances - récoltant même un carton jaune pour un plaquage haut de David (65) - pour s'éviter une fin de match incertaine après la réduction du score de Brive sur deux pénalités (16-9, 72e).
Avant de se déplacer à Oyonnax et de recevoir Grenoble, le Stade Toulousain aura finalement eu pour seul mérite de prendre les quatre points indispensables à sa quête de barrage. Rien de plus.


durée de la vidéo: 01 min 49
Rugby : Toulouse Brive

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
top 14 stade toulousain