Cet article date de plus de 6 ans

L'Airbus A 350 testé à moins 40 degrés

L'A350 XWB, futur long-courrier d'Airbus, a achevé une nouvelle campagne d'essais en conditions climatiques extrêmes, qui se sont déroulés sur la base aérienne d'Eglin, en Floride (sud-est des Etats-Unis).
de -40 à +45 degrés celsius
de -40 à +45 degrés celsius © Airbus Photo by S. Ramadier
Des températures de -40 à +45 degrés celsius
Les tests ont été réalisés pendant plus de deux semaines au McKinley Climatic Laboratory, une installation de l'armée de l'air américaine qui a permis de soumettre l'appareil à des températures allant de -40 à +45 degrés Celsius et à des degrés d'humidité divers, a expliqué l'avionneur européen dans un communiqué mardi.
Tous les systèmes de l'appareil et la cabine ont pu être testés pour s'assurer de leur maturité.

Pour obtenir le certification
Airbus avait déjà soumis son A350 à des campagnes d'essais au Moyen-Orient et au Canada. D'autres essais par temps chaud seront réalisés cet été.
Ces essais sont indispensables pour obtenir la certification de ce nouveau bimoteur qui doit entrer en service à la fin de l'année.
A ce jour, les quatre exemplaires de l'A350 utilisés pour la campagne d'essais ont accumulé plus de 1.700 heures d'essais durant un peu plus de 400 vols.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique international