• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Fin de la grève des cheminots en Languedoc-Roussillon

Grève à la gare de Narbonne - juin 2014. / © F3 LR F.Guibal
Grève à la gare de Narbonne - juin 2014. / © F3 LR F.Guibal

Les cheminots grévistes du Languedoc-Roussillon ont voté pour la reprise du travail. Le trafic devrait redevenir normal progressivement. Sur 545 votants, il y avait 366 votes en faveur de la suspension, 108 pour la reconduction et 71 abstentions.

Par Laurence Creusot


Au dixième jour du conflit, les cheminots ont voté vendredi pour la suspension de leur mouvement de grève dans de nombreuses villes, comme à Nantes et Le Mans, mais aussi à Tours, Orléans, Lyon, et Sotteville-les-Rouen, ou Marseille selon la CGT.

La CGT a également annoncé la suspension de la grève des cheminots du Languedoc-Roussillon.

A Nîmes, il y avait 119 votants, 62 pour la suspension, 36 pour la reconduction et 21 abstentions.

Le taux de participation à la grève nationale lancée il y a dix jours par la CGT-Cheminots et SUD-Rail a fondu vendredi à 6,85%, en baisse de plus de 3,5 points par rapport à jeudi, d'après la direction de la SNCF. Il était de près de 28% au premier jour, le 11 juin. Seuls 6.000 salariés étaient encore en grève vendredi matin selon la direction de la SNCF, pour qui "le mouvement de reprise est maintenant bien engagé".

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont lancé leur mouvement de grève il y a dix jours pour protester contre le projet de réforme du rail, présenté cette semaine à l'Assemblée. Les députés ont terminé jeudi soir l'examen du texte, amendé en partie pour tenter de répondre aux revendications des grévistes. Il sera soumis à un vote solennel mardi avant d'être discuté au Sénat du 9 au 11 juillet.

Le trafic normal devrait reprendre progressivement.
Cette dixième journée de grève s'arrêtait à 20 h 00.


Pour savoir si votre train circule.


Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus